#Francophonie, #Ontario

L’Ontario pourrait offrir plus de plaques d’immatriculation en français

L'heure de pointe à Toronto. WikiCommons

TORONTO – Davantage de plaques d’immatriculation en français pourraient bien être offertes prochainement en Ontario. Le gouvernement de Kathleen Wynne confirme qu’il travaille à trouver une solution au nombre limité de modèles offerts avec la devise en français.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

Les différents modèles de plaques d’immatriculation de l’Ontario ne sont pas tous offerts avec la devise en français «Tant à découvrir». Plusieurs automobilistes doivent donc faire un choix entre afficher leur attachement pour une cause et leur affection pour leur langue.

La ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, confirme à #ONfr que son collègue aux Services aux consommateurs, David Orazietti, «travaille avec son ministère pour corriger cette situation». Un porte-parole du même ministère, Andreas Kyprianou, affirme pour sa part que différentes solutions sont actuellement étudiées pour permettre aux francophones d’obtenir l’ensemble des modèles de plaques personnalisées en français.

Une nouvelle plaque en français est déjà disponible pour les véhicules électriques. On y retrouve l’inscription «véhicule écologique».

Queen’s Park songerait aussi à mieux promouvoir les plaques d’immatriculation en français auprès des automobilistes francophones.

«On ne fait peut-être pas assez de publicité. On a peut-être besoin d’en faire plus», a laissé entrendre Mme Meilleur à la suite d’un reportage d’#ONfr exposant les résultats mitigés des plaques d’immatriculation personnalisées en français, qui ont coûté 160 000$ à la province depuis leur lancement en 2009.

Plusieurs francophones de l’Ontario réagissant à notre reportage dans les médias sociaux se sont dit surpris d’apprendre l’existence de plaques d’immatriculation dans leur langue. D’autres ont soutenu que jamais ils n’avaient été informés par les employés des différents bureaux de Service Ontario de la possibilité d’obtenir une plaque en français.

 

Au 11e rang

Seulement 600 plaques en français avec le drapeau franco-ontarien sont sur nos routes. En 2014/2015, 99 plaques en français avec le drapeau ont été commandées par les automobilistes. De nouvelles données obtenues par #ONfr révèlent que ce modèle est en fait le 11e plus populaire dans la province, tout juste après celle des Blue Jays de Toronto.

Les plaques les plus commandées dans la province sont, en ordre de popularité, celles des anciens combattants (2680), des pompiers (1012) et des Maples Leafs de Toronto (368).  Les chiffres permettent de constater que sur la soixantaine de modèles de plaques personnalisables disponibles, la majorité est commandée moins d’une centaine de fois par année.

Serait-il possible d’avoir tout simplement des plaques bilingues en Ontario? «Ce serait peut-être difficile de mettre les deux langues sur une seule plaque. Moi, je ne veux pas une plaque bilingue, je veux une plaque francophone», a tranché Madeleine Meilleur.

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.