#Ontario

L’Ontario interdit le vapotage en public

L'Ontario réglementera dorénavant l'utilisation, la vente, l'étalage et la promotion de la cigarette électronique. Pixabay

TORONTO – Après une valse-hésitation de quelques mois, l’Ontario appliquera finalement à la cigarette électronique les mêmes règles qu’aux produits du tabac, y compris l’interdiction dans les lieux publics ainsi que l’interdiction d’en faire l’étalage et la promotion.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne a proposé un amendement à la Loi favorisant un Ontario sans fumée de manière à réglementer l’utilisation, la vente, l’étalage et la promotion de la cigarette électronique, jeudi 10 mars.

«Il est important de veiller à ce que les Ontariens soient protégés contre la fumée secondaire et les dangers potentiels des cigarettes électroniques. C’est pour cela que nous proposons de telles modifications et que nous anticipons avec plaisir les prochaines consultations avec nos intervenants», a déclaré Dipika Damerla, ministre associée de la Santé et des Soins de longue durée.

L’usage de la cigarette électronique, y compris l’usage et le vapotage de marijuana thérapeutique, sera dorénavant interdit dans tous les lieux publics et de travail fermés et sur les terrasses de bars et de restaurants. Il sera également interdit de faire l’étalage, la promotion et l’essai de la cigarette électronique dans les endroits où elle est vendue.

Les nouvelles règles plus strictes entourant la cigarette électronique s’ajoutent à l’interdiction, depuis janvier, de la vente de produits du tabac aromatisés et l’augmentation des amendes maximales pour la vente de produits du tabac aux mineurs.

 

Appât au tabagisme

La cigarette électronique est perçue par Queen’s Park et par de nombreux experts comme un appât au tabagisme chez les jeunes, d’où l’importance d’en règlementer l’accès et l’utilisation, aux yeux du gouvernement. D’autres experts affirment, au contraire, que le vapotage est un bon moyen de délaisser progressivement le tabagisme.

Le clan Wynne avait mis sur la glace les nouvelles règles entourant la cigarette électronique, fin novembre, après avoir laissé entendre qu’il serait possible pour les consommateurs de marijuana thérapeutique de continuer à utiliser leur cigarette électronique pour vapoter dans les lieux publics.

J’ai entendu des préoccupations. Je vais en tenir compte», avait alors affirmé Dipika Damerla.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org