#Ontario

Les troupes de Patrick Brown se précisent pour 2018 malgré la controverse

Patrick Brown, chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. Crédit photo: Étienne Fortin-Gauthier, #ONfr

TORONTO – Bien que la prochaine élection provinciale soit dans plus d’un an, le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (PC de l’Ontario) a intensifié ses désignations de candidats au cours des dernières semaines. Toutefois, toutes ne se font pas sans controverse.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

Depuis près de deux semaines, une dizaine d’investitures de candidats ont eu lieu aux quatre coins de la province parmi les troupes du PC de l’Ontario. C’est le cas notamment de Robin Martin (Eglinton Lawrence), Daryl Kramp (Hastings-Lennox and Addington), Jane McKenna (Burlington), Kinga Surma (Etobicoke Centre) et Jass Johal (Brampton North).

D’ici la fin de l’année 2016, le parti prévoit encore cinq autres investitures. Toutefois, elles ne se font pas toutes sans vague.

Dans un coup de théâtre mercredi 30 novembre, l’un des deux candidats à l’investiture progressiste-conservatrice dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell, Derek Duval, a annoncé sur les médias sociaux avoir été exclu par les hautes instances du parti au détriment de son adversaire, Amanda Simard, trois jours avant le vote initialement prévu le samedi 3 décembre.

«Depuis le début du processus, je m’étais fait dire que Mme Simard était le choix de Patrick Brown comme candidate et qu’il allait la choisir, peu importe ce que les membres locaux du parti allaient décider», a-t-il affirmé sur Facebook. «Des membres locaux du parti m’ont informé que des organisateurs régionaux et des membres du bureau du chef faisaient des appels personnels au nom de Mme Simard et intimidaient des membres pour obtenir leur appui», a-t-il poursuivi.

Amanda-Simard_Derek-Duval

Derek Duval avance avoir été exclu de la course en raison d’une vidéo à laquelle il a participé il y a plusieurs années.

«Durant un entretien avec le Parti, j’ai été questionné par Garfield Dunlop, qui n’est pas étranger à la controverse ces jours-ci, et qui m’a accusé d’avoir filmé quelqu’un mangeant un écureuil sur un bâton de hockey. J’ai informé M. Dunlop que l’homme mangeait une poutine, mais cela n’avait pas d’importance, ils avaient pris leur décision longtemps avant d’avoir vu la vidéo. Notre campagne était condamnée depuis le début» – Derek Duval

 

M. Duval a affirmé avoir réussi à amener près de 1 200 nouveaux membres dans les rangs du parti, ce qui serait bien supérieur à ce que son adversaire aurait fait, a-t-il précisé.

«Patrick Brown et ses amis de Toronto ont toujours voulu Amanda Simard comme leur candidate dans Glengarry-Prescott-Russell, et elle le sera», a-t-il conclu en remerciant ses amis et sa famille pour leur support.

Glengarry-Prescott-Russell est un château-fort libéral majoritairement francophone depuis 1981 et est détenu par Grant Crack depuis la dernière élection.

#ONfr a tenté de rejoindre Amanda Simard pour avoir sa version des faits, mais nos appels sont restés sans réponse. Sur Facebook, Mme Simard a indiqué que le vote prévu samedi était annulé et que d’autres détails suivront.

Du côté du parti, Tamara Macgregor, directrice des communications pour M. Brown, n’a que très peu d’explication sur cette histoire. Dans un échange de courriels avec #ONfr, Mme Macgregor explique ne pas commenter les affaires internes du parti. Toutefois, elle ajoute que le comité provincial en charge des nominations pour le parti a un processus d’examen minutieux pour chaque candidat.

«Nous ne divulguons pas les raisons spécifiques eu égard au respect de la vie privée», prend-t-elle soin de préciser.

 

En avance dans les sondages

Selon les dernières données disponibles sur le site ThreeHundredEight.com, le PC de l’Ontario est présentement largement en avance dans les intentions de vote avec 41,8 %. En deuxième position, les libéraux de Kathleen Wynne récoltent 26,4 %, tandis que les troupes d’Andrea Horwath se classent troisième avec 23,8% des votes.

Tamara Macgregor a indiqué à #ONfr que malgré la longue période avant la prochaine élection générale, les nombreuses investitures des derniers jours s’expliquent par le fait que le parti souhaite pouvoir capitaliser sur la popularité du chef Patrick Brown.

«Il y a un magnétisme autour de notre chef Patrick Brown et beaucoup le soutiennent dans la direction qu’il prend avec le parti. Il y a un bon nombre de gens incroyables qui veulent faire partie de ce qu’il veut accomplir», a-t-elle expliqué.

Toutefois, selon les bruits en coulisses, le PC de l’Ontario aurait devancé plusieurs investitures pour renflouer les caisses du parti avant la prochaine élection, alors que Queen’s Park a adopté de nouvelles réglementations concernant le financement politique et les dépenses des formations politiques.

Dès le 1er janvier prochain, il sera désormais interdit aux personnes morales, syndicats et autres groupes qui ne sont pas affiliés à des partis politiques de faire des dons à des fins politiques.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72