#Ontario

Les libéraux accusés de faire l’auto-promotion

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne lors de l'annonce du plan de son parti pour s'attaquer aux coûts élevés de l'énergie en Ontario. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – Le gouvernement de Kathleen Wynne est accusé par les partis d’opposition d’utiliser les fonds publics ontariens pour financer une campagne publicitaire du plan libéral pour réduire le coût d’électricité dans la province. Selon les progressistes-conservateurs et les néo-démocrates, les libéraux agissent de manière partisane.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

La campagne publicitaire a commencé à circuler sur les réseaux sociaux et sur les ondes de plusieurs stations de radios en Ontario au cours des derniers jours. Dès son apparition, les partis d’opposition ont commencé à dénoncer l’éthique du gouvernement en matière de dépense publicitaire.

Lundi 20 mars, le ministre de l’Énergie de l’Ontario, Glenn Thibeault, n’a pas perdu de temps pour dénoncer les accusations formulées par les partis d’oppositions.

«C’est important de laisser savoir à la population qu’une réduction de 25 % des factures d’électricité s’en vient», a-t-il expliqué en mêlée de presse.

«Plus je parle avec des gens partout en Ontario de nos programmes, plus je réalise qu’il faut en faire plus pour faire la promotion de ces derniers», a-t-il ajouté.

Glenn Thibeault a ajouté qu’avec les nombreux programmes mis en place par le gouvernement ontarien pour réduire les coûts d’électricité, il était important d’informer la population.

Pressé de fournir des détails sur les fonds engagés dans cette campagne publicitaire, le ministre de l’Énergie a confié que le tout se chiffre à moins d’un million de dollars.

Une dépense décriée par le chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (Parti PC de l’Ontario), Patrick Brown.

Celui qui est également député de Simcoe-Nord y voit une dépense uniquement faite dans le but de faire une auto-promotion en vue de la prochaine élection provinciale, ajoutant que l’argent aurait pu être utilisé à de meilleures fins pour aider les Ontariens dans de nombreux domaines, dont la santé et l’éducation.

Patrick Brown a ajouté qu’à ses yeux, le gouvernement ne tentait que de remonter dans les sondages avec cette série de publicités.

Un avis partagé par la chef du Nouveau parti démocratique de l’Ontario, Andrea Howarth.

«J’ai le sentiment que c’est l’heure de la comédie à l’Assemblée législative. Le gouvernement a changé les règles qui régissent les publicités gouvernementales puis les a changées de nouveau pour qu’il puisse utiliser des fonds publics pour faire de l’auto-promotion lorsqu’ils sont en danger politique», a-t-elle ajouté.

Lors de la période de questions, la première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, a martelé à plusieurs reprises que son gouvernement a respecté les règles en place.

Mme Wynne a également rappelé que les libéraux avaient clarifié la loi sur les dépenses publicitaires en décochant une flèche à l’ancien gouvernement conservateur de Mike Harris.

 

Une motion déposée

Le Parti PC de l’Ontario a même déposé une motion à Queen’s Park contre le ministre de l’Énergie pour dénoncer la manière d’agir du gouvernement, ajoutant que ces publicités brisent la réglementation en place au sein de l’Assemblée législative.

«Ces publicités n’ont qu’un seul but: faire la promotion de Kathleen Wynne et la réélection libérale», a affirmé le député du Parti PC de l’Ontario, Jim Wilson.

«Nous avons un cas clair d’opportunisme électoral de la part des libéraux de Kathleen Wynne, qui utilise les fonds publics pour faire de l’auto-promotion», a-t-il ajouté.

Une accusation immédiatement réfutée par Yasir Naqvi, le leader parlementaire du gouvernement et procureur général de l’Ontario.

Selon lui, le gouvernement a le devoir d’informer les Ontariens sur les changements à venir s’ils veulent préparer leurs budgets, ajoutant que son parti a respecté les règles en place.

La motion sera étudiée par le président de l’Assemblée législative de l’Ontario, Dave Levac, et un jugement seront rendus prochainement.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement de Kathleen Wynne est accusé de faire de la publicité partisane avec des fonds gouvernementaux. Dans son plus récent rapport, la vérificatrice générale de l’Ontario, Bonnie Lysyk, avait souligné que quelque 50 millions de dollars avaient été dépensés en publicité gouvernementale en 2015, contrairement à 30 millions en 2014. À son avis, le tout avait été fait dans le simple but de bien paraître.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72