#Canada, #Ontario

Les électeurs d’Ottawa-Vanier aux urnes le 3 avril

Les électeurs d'Ottawa-Vanier sont appelés aux urnes. Crédit image: Élections Canada

OTTAWA – L’élection partielle fédérale dans Ottawa-Vanier aura lieu le 3 avril prochain.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Les électeurs devront choisir un successeur au député franco-ontarien, Mauril Bélanger, disparu le 15 août.

La circonscription d’Ottawa-Vanier est considérée comme un château fort libéral au niveau fédéral depuis sa création en 1974, mais également lorsqu’elle était encore nommée Ottawa-Est, de 1935 à 1973. Le Parti libéral du Canada (PLC) y a toujours fait élire son candidat. Lors des dernières élections générales, Mauril Bélanger y avait obtenu son meilleur résultat depuis 1997, avec 57,57 % des votes.

Le parti de Justin Trudeau sera représenté par Mona Fortier qui a remporté l’investiture libérale le 5 février. Diplômée de l’Université d’Ottawa, cette Franco-Ontarienne a travaillé comme directrice des communications du collège La Cité pendant plusieurs années. Elle a également participé aux campagnes de Mauril Bélanger.

Toutefois, même si elle l’emportait, l’élection partielle du 3 avril débouchera forcément sur une nouveauté puisque jamais une femme n’a remporté la circonscription d’Ottawa-Vanier, ni d’Ottawa-Est.

 

Candidats d’expérience

La partie ne sera pas gagnée pour Mme Fortier (au centre de la photo), novice en politique, qui sera confrontée à une candidate un peu plus expérimentée qu’elle au sein du parti néo-démocrate.

Comme en 2015, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a choisi la professeure à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, Émilie Taman (à droite de la photo) pour le représenter. Cette dernière tentera de faire mieux que lors des élections générales où elle avait terminé à la deuxième place, avec 19,25 % des votes.

Le Parti vert du Canada a lui aussi reconduit la même candidate qu’en octobre 2015 en la personne de Nira Dookeran (à gauche de la photo). L’enseignante d’anglais langue seconde au secondaire pour le Conseil scolaire de district d’Ottawa-Carleton, originaire de Saint-Boniface au Manitoba, avait recueilli 3,07 % des voix lors des élections d’octobre 2015.

Le Parti conservateur du Canada a, pour sa part, choisi Adrian Papara (photo ci-dessus) pour porter ses couleurs lors de l’investiture du 16 février. Diplômé de l’Université Simon Fraser, M. Papara vit à Vanier depuis près de trois ans et a complété des études à l’Université d’Ottawa. Il travaille actuellement comme directeur des opérations pour le député conservateur de Calgary Shepard, Tom Kmiec. Le candidat conservateur essayera de faire mieux que Rem Westland et David Piccini qui avaient terminé à la troisième place en 2011 et en 2015.

Quatre autres dates d’élections partielles sont attendues dont deux en Alberta, dans Calgary Midnapore, la circonscription de l’ancien ministre Jason Kenney, et dans Calgary Heritage, la circonscription de l’ancien premier ministre conservateur, Stephen Harper. D’autres élections partielles sont également à prévoir dans les circonscriptions de Markham-Thornhill, en Ontario, et de Saint-Laurent, au Québec, pour remplacer les anciens ministres John McCallum et Stéphane Dion.

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d'un baccalauréat en Administration économique et sociale et d'une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.