#Canada, #Francophonie, #Ontario

Leadership du NPD fédéral: Jagmeet Singh fait le grand saut

Après des mois de spéculation que Jagmeet Singh s’est officiellement lancé dans la course au leadership du NPD fédéral. Crédit image: Jean-François Morissette

BRAMPTON – Après des mois de spéculation, Jagmeet Singh s’est officiellement lancé dans la course au leadership du NPD fédéral. Le député néo-démocrate ontarien a toutefois annoncé qu’il resterait en poste à Queen’s Park pendant sa campagne fédérale.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Bien que plusieurs se demandent s’il pourra continuer de représenter les électeurs de la circonscription de Brampton tout en parcourant le pays, Jagmeet Singh a été clair: il ne quittera pas son poste à Queen’s Park.

«Je vais continuer de représenter mes électeurs et être présent pour eux», a-t-il annoncé.

«J’ai déjà eu des horaires difficiles et j’ai toujours été capable de rester en contact avec mes électeurs et c’est ce que je veux faire», a-t-il insisté.

À savoir s’il serait capable de séduire les électeurs aux quatre coins du pays, Jagmeet Singh s’est dit confiant de pouvoir connecter avec les électeurs en les écoutants.

«Nous allons écouter les gens et soulever les problèmes auxquelles les gens font face. Je suis très confiant que nous allons pouvoir entrer en contact avec les Canadiens de partout», a souligné Jagmeet Singh.

«Je sais ce que c’est que d’avoir une langue qui est connectée à l’identité culturelle et ça me met en position de bien comprendre ce que les gens du Québec vivent», a-t-il martelé.

Le député ontarien a rappelé que lors des discours et des tournées de circonscription qu’il a réalisées dans les derniers mois, il a toujours reçu un bon accueil.

Le lundi 15 mai en Chambre à Queen’s Park, la chef du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath, a annoncé qu’elle allait rester neutre dans la course à la direction du parti fédéral.

 

Une volonté de changement, croit Jagmeet Singh.

Dans son discours, le député ontarien s’en est pris au premier ministre canadien, Justin Trudeau, sur son bilan. Selon lui, Justin Trudeau n’a pas fait assez de progrès pour contrer les changements climatiques et pour se réconcilier avec les premières nations.


«Il y a une soif au Canada, et dans notre parti pour un nouveau leadership. Pour une nouvelle direction rassembleuse. Pour bâtir un Canada inclusif où chacun peut réaliser ses rêves», a ajouté le candidat.

Jagmeet Sigh dit avoir fait face à de l’intimidation dans sa jeunesse au sujet de sa culture.

«C’est durant mon enfance à Windsor que j’ai commencé à comprendre l’importance de la langue et de la culture. Mes parents m’ont raconté que dans leur enfance leur langue n’était pas respectée, ce qui a provoqué en eux un sentiment de honte», a-t-il expliqué à ses militants.

Jagmeet Singh a indiqué avoir rapidement fait le parallèle avec le Québec et la langue française.

«Je ne comprenais pas comment au Canada, la langue française n’était pas respectée à sa juste valeur. C’est à ce moment que je me suis engagé à apprendre le français», a-t-il souligné.

L’annonce a été faite devant une foule de plusieurs centaines de militants, dont plusieurs de religion sikhs. À de nombreuses reprises, le député ontarien s’est adressé à eux dans sa langue marternelle.

Jagmeet Singh a indiqué que ses propositions politiques allaient être annoncées au cours des prochaines semaines. Le congrès au leadership doit avoir lieu à l’automne.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72