#Francophonie, #Ontario

Le RÉFO tourne la page

Le directeur général sortant, Alain Dupuis et le nouveau directeur général du RÉFO, Steven Ogden. Crédit image: RÉFO

OTTAWA – Au lendemain de l’annonce du départ de son directeur général, Alain Dupuis, le Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO) annonce la nomination de Steven Ogden à la direction générale de l’organisme qui assure garder le cap dans le dossier de l’université franco-ontarienne.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Le conseil d’administration du RÉFO n’a pas tardé à annoncer qui remplacera M. Dupuis à la tête de l’organisme étudiant. Le directeur adjoint, Steven Ogden, prendra la relève à partir du 15 mai.

«Pour nous, le choix de Steven Ogden comme prochaine direction générale du RÉFO est tout à fait naturel. Steven a une expérience chevronnée en organisation d’événements en Ontario français, une connaissance aiguisée des réseaux étudiants et politiques ontariens, de même qu’un solide bagage en gestion et en animation. Nous sommes persuadés qu’il saura bien mener la barque au profit de nos membres et permettra au RÉFO de poursuivre dans sa lancée», explique Geneviève Borris, coprésidente du RÉFO, dans un communiqué.

Jointe par #ONfr, la coprésidente Myriam Vigneault confirme la pertinence de ce choix.

«Steven connaît très bien les dossiers, il travaille déjà au RÉFO comme directeur adjoint et il a toutes les compétences et les connaissances pour poursuivre le travail. Cela va nous permettre d’avoir une transition rapide et nous savons que Steven remplacera Alain avec brio. Il est prêt pour ça!»

Originaire de Kingston, M. Ogden œuvre depuis plus de quinze ans dans le milieu communautaire franco-ontarien. Il a notamment travaillé à l’organisation des Jeux franco-ontariens à la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) et sur plusieurs des initiatives du 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario au nom de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), en 2015.

«J’ai commencé mon action citoyenne à Kingston où je fréquentais une école de langue française où nous n’étions que 80 élèves de la 7e à la 12e année. Mais être peu nombreux nous donnait une certaine force aussi et nous avions des organismes qui assuraient le dynamisme d’une communauté vibrante, comme le centre culturel qui laissait une bonne place aux jeunes», explique M. Ogden, qui a rejoint le RÉFO en 2016.

 

Continuité

Le nouveau directeur général dit vouloir assurer la continuité.

«Pour moi, ce poste est une progression normale. Je veux continuer ce que nous avons commencé, que ce soit le dossier de l’université franco-ontarienne mais aussi travailler sur toutes les questions qui interpellent nos membres étudiants.»

En entrevue avec #ONfr, Alain Dupuis se disait très confiant de l’avenir de l’organisme porte-parole des 22 000 étudiants du postsecondaire en français en Ontario et des qualités de son successeur, présenté alors comme intérimaire.

Dans un communiqué diffusé le mercredi 26 avril, le futur directeur général de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada poursuit.

«S’il reste encore beaucoup de travail à faire pour atteindre cette vision, je n’ai aucun doute que mon successeur saura reprendre le flambeau et amener notre organisme vers de nouvelles réussites.»

Le RÉFO perd toutefois l’un de ses fondateurs, en 2009, après avoir vu partir son ancienne présidente, très active, Geneviève Latour, il y a déjà quelques temps.

«C’est sûr qu’on est triste de voir partir Alain, comme on était triste de voir partir Geneviève. Mais c’est normal qu’ils aient d’autres opportunités car ils sont très compétents. Cela ne change rien à nos priorités qui sont très claires. Nous attendons le rapport de Mme Adam et allons poursuivre notre travail dans le dossier de l’université franco-ontarienne et allons également continuer à organiser des événements avec l’aide de Steven qui nous a déjà beaucoup apporté dans ce domaine», explique Mme Vigneault.

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d'un baccalauréat en Administration économique et sociale et d'une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.