#Ontario

Le plus jeune député de l’histoire entre en fonction

Sam Oosterhoff a fait son entrée à Queen's Park, le mercredi 30 novembre, et a dû expliquer ses positions controversées Crédit photo: Étienne Fortin-Gauthier

TORONTO – Le plus jeune député de l’histoire de l’Ontario, Sam Oosterhoff, a été assermenté à Queen’s Park, le mercredi 30 novembre. Devant un barrage de questions, l’élu de 19 ans a eu de la difficulté à expliquer la raison de son arrivée tardive au parlement, tout juste au lendemain du vote d’un projet de loi sur lequel il a toujours refusé de donner le fond de sa pensée.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

L’arrivée à Queen’s Park du nouveau député de Niagara Ouest-Glanbrook survient la même semaine que le vote sur le projet de loi 28, qui modifie la définition d’une famille et donne plus de droits aux couples de même sexe.

En campagne électorale, le jeune député de 19 ans a refusé d’expliquer clairement sa position sur la question, même si le chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (PC de l’Ontario), Patrick Brown, a choisi d’appuyer le gouvernement dans son projet de loi.

Quelques heures après la troisième lecture du projet de loi 28, Sam Oosterhoff s’est servi des médias sociaux pour exprimer son mécontentement sur la question.

Amené à préciser sa pensée en mêlée de presse avant son assermentation, Sam Oosterhoff est resté évasif sur les raisons de son absence en chambre mardi lors du vote. «Je me suis exprimé sur la question hier et aujourd’hui, je veux me concentrer sur la célébration avec ma famille.» 

Après avoir affirmé que le projet de loi 28 était irrespectueux envers les parents ontariens, Sam Oosterhoff a simplement répondu devant les médias qu’il avait été clair sur les réseaux sociaux la veille.

«J’aurais préféré que les mentions père et mère soient retirées du projet de loi. Nous avions proposé un amendement durant les étapes préliminaires et il a été retiré par les libéraux», a-t-il expliqué.

Le jeune député a également refusé de dire quel aurait été son vote s’il avait été assermenté en chambre mardi.

«Je suis sûr qu’il va y avoir plusieurs votes dans le prochain mois auxquels je pourrais participer et je suis très heureux de pouvoir le faire», a-t-il simplement répondu.

Tout au long de la campagne, Sam Oosterhoff a été l’objet de nombreuses critiques, refusant à de nombreuses reprises d’aborder la question des droits de la communauté LGBT. Il se décrit lui-même comme «100% pro-vie» et s’oppose également fermement au nouveau programme d’éducation sexuelle mis en place par le gouvernement ontarien.

 

Un délai qui reste sans réponse

De nombreuses versions circulent quant aux raisons expliquant le délai entre la venue de Mme Des Rosiers, la nouvelle députée d’Ottawa-Vanier assermentée ce lundi, et M. Oosterhoff.

Lundi, le chef du PC de l’Ontario avait avancé que le nouveau député de Niagara Ouest-Glanbrook avait besoin de plus de temps pour organiser une célébration.

Peu de temps avant, un porte-parole du PC de l’Ontario avait expliqué à #ONfr que le jeune député voulait faire venir de la famille de l’Angleterre pour assister à son assermentation.

 

Le plus jeune de l’histoire

À 19 ans, il devient le plus jeune élu de l’histoire de Queen’s Park battant le record établi par le député Reid Scott, élu en 1948 à l’âge de 21 ans. 

Lors du scrutin du 17 novembre dernier, Sam Oosterhoff a récolté 54 % des suffrages de la circonscription de l’ancien chef du PC de l’Ontario, Tim Hudak, avec 17 651 votes. Mike Thomas, du NPD de l’Ontario, a hérité de la deuxième place avec 25 % du vote et la libérale Vicky Ringuette, avocate francophone originaire du Nouveau-Brunswick, a terminé en troisième position 15 % des voix.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72