#Ontario

Le NPD veut réduire les impôts des petites entreprises

TORONTO – La chef néo-démocrate Andrea Horwath promet de réduire les impôts des petites entreprises de l’Ontario de 4,5% à 3% d’ici 2016, si son parti remporte les élections provinciales du 12 juin.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

«Le moment est venu d’apporter des changements qui seront bénéfiques pour les petites entreprises et les gens qui peinent à survivre dans les conditions économiques difficiles actuelles», a déclaré Mme Horwath lors d’une visite d’un commerce de Toronto, le jeudi 15 mai.

Cet allègement du taux d’imposition des petites entreprises coûterait 90 millions $ par année à la province, selon Mme Horwath. Il permettrait, en revanche, aux entreprises bénéficiaires d’offrir à leurs employés des salaires plus élevés.

Hausse du salaire minimum

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) prévoit d’ailleurs bonifier le salaire minimum de l’Ontario de 11$ à 12$ l’heure d’ici 2016. Le gouvernement libéral sortant de Kathleen Wynne a donné, au début de 2014, son aval à une hausse du salaire minimum de 10,25$ à 11$ l’heure. Cette hausse doit entrer en vigueur, le 1er juin.

Le plan néo-démocrate rapprocherait le salaire minimum des 14$ l’heure que réclament des groupes de pression, comme le Workers’ Action Centre.

«Il s’agit d’un plan qui donnera des résultats en récompensant les vrais créateurs d’emplois, en s’attaquant aux inégalités qui sévissent au sein de notre population active et en stimulant la croissance économique», a affirmé Mme Horwath.

Rappelons que le NPD s’est engagé à trouver des économies de l’ordre de 600 millions $ au sein de l’appareil gouvernemental. La formation nommerait un ministre de l’Épargne, qui serait responsable d’administrer ce régime minceur.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org