#Francophonie, #Ontario

Le Jour des Franco-Ontariens oublié par Andrea Horwath?

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Andrea Horwath. Archives, #ONfr

TORONTO – La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Andrea Horwath est la seule chef de parti en Ontario à ne pas avoir souligné le Jour des Franco-Ontariens, le 25 septembre.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennef

Il n’y a eu ni messages sur les réseaux sociaux, ni communiqués, ni message vidéo, contrairement à ses adversaires des autres formations politiques.

«Elle a participé à des activités pour le drapeau vendredi plutôt que dimanche. Il y a eu beaucoup d’événements qui n’étaient par nécessairement le jour même des célébrations. Mais elle était présente!», jure France Gélinas, critique néo-démocrate en matière d’affaires francophones. Mme Horwath est dédiée à la cause des francophones, assure-t-elle.

Mme Gélinas affirme que chacun des membres du NPD a aussi été invité à participer aux célébrations dans leur circonscription. Un membre de l’entourage de la chef du NPD a néanmoins admis qu’un oubli peut possiblement expliquer l’absence de communications sur le Jour des Franco-Ontariens… le jour de l’événement. Un peu plus tard dans la journée du 26 septembre, une déclaration de Mme Horwath a d’ailleurs été transmise à l’équipe de #ONfr pour justifier cette théorie…

La première ministre, Kathleen Wynne, ainsi que le chef de l’opposition officielle, Patrick Brown, ont tous deux partagé leurs souhaits à l’intention des francophones, dimanche 25 septembre sur les réseaux sociaux.

La ministre déléguée aux Affaires francophones de l’Ontario, Marie-France Lalonde, a publié une vidéo en ligne pour partager ses vœux, tout comme le chef du PC Ontario, Patrick Brown.

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.