#Francophonie, #Ontario

Le drapeau quarantenaire hissé 400 fois

Le drapeau franco-ontarien devant l'hôtel de ville de Toronto. Archives, #ONfr

TORONTO – Le 40e anniversaire du drapeau franco-ontarien a été souligné de façon grandiose aux quatre coins de l’Ontario, qui célèbre aussi les 400 ans de présence française dans la province.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Quelque 400 autres levées du drapeau se sont déroulées aux quatre coins de l’Ontario pendant la journée du vendredi 25 septembre, notamment à l’hôtel de ville d’Ottawa, dès l’aube.

Quatre décennies après la création de la bannière verte et blanche, Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, a parlé d’«avancées encourageantes pour la reconnaissance de notre francophonie», notamment dans les domaines de l’éducation et de la justice en français.

Le drapeau de l’Ontario français a aussi été hissé un peu avant 11h devant l’hôtel de ville de Toronto, où des centaines d’élèves ont entonné la chanson Mon beau drapeau pendant une cérémonie solennelle. Inspiré par le tintamarre acadien, les jeunes ont ensuite marché dans le cœur de la métropole en jouant des instruments et en chantant.


À l’Université de Sudbury, le drapeau original de 1975 a repris sa place en haut du mat où il avait été hissé pour la première fois en présence de la ministre responsable des Affaires francophones, Madeleine Meilleur.

Une levée du drapeau franco-ontarien a finalement eu lieu à Queen’s Park, mais en fin d’après-midi en raison d’un bris de communication entre l’AFO et la province qui a bien failli compromettre la tenue de l’événement annuel.

«Des artistes, législateurs, universitaires et athlètes (franco-ontariens) renforcent une culture déjà riche et dynamique. Nous sommes fières du rôle qu’ils jouent au plan de la promotion de la province et de la communauté francophone, bien au-delà de nos frontières», a déclaré la première ministre Kathleen Wynne.

Le chef progressiste-conservateur Patrick Brown, qui a participé à une cérémonie dans son comté à Penetanguishene, a dit pour sa part des francophones de l’Ontario qu’ils «ont contribué à bâtir une province qui est riche en culture et en histoire».

Le professeur Gaétan Gervais et son étudiant Michel Dupuis ont hissé pour la première fois le drapeau vert et blanc à Sudbury, le 25 septembre 1975. Il aura cependant fallu attendre à 2001 pour que la bannière soit reconnue officiellement par le gouvernement de la province.

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.