#Francophonie, #Ontario

Le Conseil scolaire catholique Mon Avenir voit le jour

Le Conseil scolaire de district catholique du Centre-Sud (CSDCCS) change son image de marque et portera désormais le nom de Conseil scolaire catholique Mon Avenir. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – Le Conseil scolaire de district catholique du Centre-Sud (CSDCCS) change son image de marque et portera désormais le nom de Conseil scolaire catholique Mon Avenir. L’institution est toutefois restée évasive sur le coût de ce changement.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

«Pour nous, ce n’est pas une question de dépense, c’est une question d’investissement», a insisté le directeur de l’éducation, André Blais quand interrogé par #ONfr sur le coût du changement de nom du CSDCCS, devenu Conseil scolaire catholique Mon Avenir, le mercredi 10 mai.

«Vous seriez surpris d’apprendre qu’il y a plein de gens en Ontario et dans les ministères qui ne savent même pas qu’il y existe quatre systèmes scolaires, donc si on veut être vu et entendu, c’est important que l’on prenne notre place. Pour nous, c’est un beau moment de s’afficher», a-t-il enchaîné.

M. Blais assure que le changement se fera graduellement au fil du temps, mais n’a pas été capable de donner d’échéancier précis. Il ajoute que l’infographie liée au changement d’image de marque et les affiches à l’extérieur des écoles vont être remplacées en temps et en lieu, selon l’usure normale.

Pour expliquer ce changement de nom, le directeur de l’éducation rappelle que lors de la création du CSC Mon Avenir, à la fin des années 90, le nom donné au conseil scolaire devait représenter la localisation géographique avant tout. Depuis, l’organisme a grandement évolué et compte désormais près de 16 500 étudiants, une hausse de 45 % par rapport à 1998.

«Notre clientèle a beaucoup changé, nous avons des gens qui nous arrivent d’un peu partout au Canada et dans le monde, alors nous voulions nous moderniser pour être plus représentatifs de nos élèves», a-t-il expliqué à #ONfr.

«On voulait pouvoir profiter de notre expertise des 20 dernières années, tout en se projetant vers l’avenir en se demandant ce que nous voulions offrir», a ajouté M. Blais.

Melinda Chartrand, présidente du CSC Mon Avenir, croit que le nouveau nom peut être vu comme un promesse faite par l’organisme de poursuivre ses engagements envers la communauté francophone.

 

Une image de marque renouvelée

Le conseil scolaire s’est aussi doté d’un nouveau logo, symbolisant un jeune prenant son envol avec une étoile, symbole des aspirations de la jeunesse.

La nouvelle image de marque a été le fruit d’une longue consultation publique auprès des élèves, des parents et des membres de la communauté, selon l’institution. À toutes les étapes, la notion de modernité est ressortie, insiste Melinda Chartrand.

Ce n’est pas le premier conseil scolaire francophone à changer son image de marque. Les Conseils scolaires Providence et Viamonde ont déjà fait l’exercice.

 


Le Conseil scolaire catholique Mon Avenir en bref:

Nombre d’écoles élémentaires: 48

Nombre d’écoles secondaires: 10

Nombre d’écoles maternelles -12: 1

Ouverture d’écoles en septembre 2017: 2 (ÉSC Toronto-Est, Scarborough et ÉC Monseigneur-Jamot, Peterborough)

Projets de construction en cours: 3 (une école secondaire à Hamilton, une école élémentaire à Milton et une autre à Mississauga)

Nombre d’élèves: 16 500

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72