#Ontario

La vérificatrice générale réservée face aux finances ontariennes

Bonnie Lysyk, Vérificatrice générale de l'Ontario. Crédit image: Archives #ONfr

TORONTO – Pour une seconde année consécutive, la vérificatrice générale de l’Ontario, Bonnie Lysyk, se montre réservée l’égard des états financiers de la province de l’Ontario. Selon elle, le gouvernement a sous-estimé le déficit de 2016-2017, ainsi que la dette nette de la province.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre des Finances de l’Ontario, Charles Sousa, et la présidente du Conseil du Trésor, Liz Sandals, ont rendu publics les comptes 2016-2017 de la province, faisant état des résultats financiers de la dernière année.

Selon le gouvernement, le déficit de l’Ontario s’élève à 991 millions de dollars, soit 3,3 milliards de dollars de moins que ce qui a été prévu dans le budget de 2016 et 0,5 milliard de dollars de moins que les projections provisoires du budget de 2017.

Toutefois, selon la vérificatrice générale de l’Ontario, le déficit est sous-estimé de 1,444 milliard de dollars pour 2016-2017. Elle note également que le gouvernement sous-estime la dette nette de la province de 12,429 milliards de dollars pour la même période.

«Il faut que l’Assemblée législative et l’ensemble des Ontariens puissent avoir l’assurance que les états financiers consolidés de la province rendent fidèlement compte des résultats financiers pour l’exercice, et cette année, ce n’est pas le cas», a expliqué Bonnie Lysyk par voie de communiqué.

 

Deux éléments problématiques

Selon le bureau de la vérificatrice générale, deux éléments dans les états financiers de la province ne sont pas conformes aux normes comptables canadiennes pour le secteur public, ce qui a amenée Mme Lysyk à exprimer une opinion avec réserve.

Le premier élément a trait à la comptabilisation par le gouvernement de l’excédent calculé pour deux régimes de retraite dont il est le co-gestionnaire.

Ce n’est pas la première fois que Mme Lysyk demande des comptes au gouvernement sur ce sujet. En février, la vérificatrice générale de l’Ontario avait exigé des preuves que le gouvernement avait le droit d’utiliser cet actif pour réduire son déficit.

Le deuxième élément conflictuel souligné dans l’opinion de Mme Lysyk est la manière dont le gouvernement a inscrit les actifs et les passifs des comptes du marché de la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité dans ses états financiers. Selon elle, le gouvernement a agi de manière «inappropriée».

 

Pas d’inquiétude chez les Ontariens, croit le gouvernement

Mme Sandals ne croit pas qu’au final le débat entre les experts-comptables du gouvernement et les experts du bureau de Mme Lysyk, à la base de cette opinion avec réserve, aient un grand impact sur l’opinion publique.

«Je ne crois pas que le public est concerné par un désaccord comptable. Je crois que le public veut savoir si nous avons fait mieux que les projections de réduction du déficit et si nous somme en voie d’équilibrer le budget» – Liz Sandals

Contrairement à l’opinion émise par la vérificatrice générale, Mme Sandals assure que les finances publiques se portent bien.

«Pour la huitième année de suite, nous avons dépassé notre cible annuelle de réduction du déficit. Nous continuerons de renforcer nos acquis en matière de gestion financière responsable en équilibrant le budget en 2017-2018», a-t-elle expliqué.

Le ministre des Finances de l’Ontario, Charles Sousa, et la présidente du Conseil du Trésor, Liz Sandals. Crédit image: Jean-François Morissette

Pour sa part, le ministre Sousa assure que le plan ontarien fonctionne.

«Grâce au travail acharné des Ontariens, nous sommes en tête au Canada sur le plan de la croissance économique, tout en investissant dans des programmes comme la gratuité scolaire et les médicaments gratuits pour les enfants et les jeunes», a-t-il martelé en point de presse.

Selon le gouvernement, le produit intérieur brut réel (PIB) s’est accru de 2,7 %, en hausse par rapport au taux de 2,2 % prévu dans le budget de 2016.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72