#Ontario

Infrastructure: Wynne réclame 12 milliards $ par année d’Ottawa

La première ministre Kathleen Wynne, de l’Ontario, a tenu un sommet national sur l’infrastructure avec ses homologues Greg Selinger, du Manitoba, Bob McLeod, des Territoires du Nord-Ouest, Peter Taptuna, du Nunavut et le ministre Robert Vessey, de l’Île-du-Prince-Édouard. (Photo: François Pierre Dufault)

TORONTO – Kathleen Wynne loge un autre appel à frais virés du côté d’Ottawa. La première ministre de l’Ontario réclame 12 milliards $ par année du gouvernement du Canada pour bâtir et retaper l’infrastructure de sa province.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

La chef libérale à Queen’s Park croit que le financement fédéral accordé à l’infrastructure devrait s’établir à environ 35 milliards $ par année, soit 2% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

L’enveloppe actuelle d’Ottawa pour l’infrastructure est d’environ 5 milliards $ par année.

«Bâtir une nouvelle infrastructure publique est quelque chose que tous les paliers de gouvernement négligent depuis trop longtemps déjà», a déclaré Mme Wynne lors d’un sommet national sur l’infrastructure qu’elle a tenu à Toronto, le mercredi 6 août. «Aucun gouvernement n’aurait imaginé de telles compressions en santé et en éducation comme ce fut le cas pour l’infrastructure, au fil des ans».

Pour mettre la pression sur Ottawa, Mme Wynne a l’intention de forger des alliances avec les autres provinces et territoires canadiens lors de la rencontre annuelle du Conseil de la fédération, qui aura lieu à Charlottetown, sur l’Île-du-Prince-Édouard, à la fin août.

«Je fais une proposition. De tels investissements (dans l’infrastructure) feraient croître notre économie, pas seulement en Ontario, mais dans toutes les provinces et tous les territoires au pays. C’est une question d’intérêt national», a prêché Mme Wynne, flanquée de ses homologues du Manitoba, du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest, et d’un représentant de l’Île-du-Prince-Édouard.

Ironiquement, la part de financement fédéral que réclame l’Ontario pour son infrastructure est presque l’équivalent du déficit actuel de la province, qui s’élève à 12,5 milliards $.

«Hypocrite», selon Fedeli

De l’avis de l’opposition à Queen’s Park, le gouvernement libéral de Mme Wynne devrait mettre de l’ordre dans ses propres finances avant d’aller quémander de l’argent à Ottawa.

«Je trouve particulièrement hypocrite, de la part de la première ministre, qu’elle réclame du fédéral un financement soutenu et garanti pour l’infrastructure, alors qu’elle dit aux municipalités ontariennes que c’est du chacun-pour-soi lorsque celles-ci réclament exactement la même chose de la part de la province», a pesté Victor Fedeli, critique du Parti progressiste-conservateur en matière de Finances.

L’infrastructure n’est pas la seule pomme de discorde entre Ottawa et Queen’s Park. Le clan Wynne réclame aussi du fédéral des investissements de 1 milliard $ pour pistonner l’exploitation minière dans la région du Cercle de feu, au nord de Thunder Bay, de même que le rétablissement de paiements de péréquation de l’ordre de 640 millions $ et la bonification du Régime de pensions du Canada.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org