#Francophonie, #Ontario

Immigration francophone: la stratégie dévoilée sous peu

La ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde. Crédit image: Patrick Imbeau

TORONTO – Le gouvernement de l’Ontario devrait rendre public rapidement sa stratégie en immigration francophone.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Le comité d’experts mis en place à la suite de la cible de 5% d’immigrants francophones fixée par le gouvernement en 2015 aurait terminé la rédaction de son rapport. L’équipe libérale de Kathleen Wynne s’apprête à dévoiler le document «dans les jours à venir», confirme à #ONfr une source proche du dossier.

Une mise à jour qui coïnciderait avec le lancement de la Semaine de l’immigration francophone au Canada. La ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, en donnera le coup d’envoi ce lundi 31 octobre au Collège Boréal, à Windsor.

«On attend tous ce rapport d’experts avec impatience, il devrait sortir bientôt», a confirmé Mme Lalonde au micro d’#ONfr, sans fixer une date.

La députée d’Ottawa-Orléans s’est montrée en revanche plus loquace sur le rapprochement avec le palier fédéral dans le dossier de l’immigration francophone.

«On a un partenaire fédéral qui a ramené la Mobilité francophone, qui s’engage pour la première fois à travailler de façon bilatérale avec les provinces et qui rencontrera les ministres délégués aux Affaires francophones et les ministres de l’Immigration tous ensemble à Moncton.»

Pour le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, les résultats de la stratégie devraient être imminents.

«Probablement je m’attends à ce que ce soit pendant la Semaine de l’immigration francophone. Je rencontre la ministre la semaine prochaine (…) C’est sûr que je vais réagir, j’espère que le rapport sera pragmatique, concret, avec des pistes de solutions, sinon je serais déçu.»

Le chien de garde en matière de services en français rappelle son implication dans le dossier: «J’avais recommandé d’abord qu’on ait une cible de 5%, le gouvernement a acquiescé, après qu’on se dote d’une stratégie, le gouvernement a répondu positivement par la création d’un groupe de travail comme je l’avais souhaité…»

Le comité de onze experts mandaté sur l’immigration en septembre 2015 comprend  différents secteurs, régions et domaines de compétence, notamment employeurs, municipalités, monde universitaire, et étudiants.

 

Chiffres différents

Toujours est-il que la cible d’immigration francophone de 5% cache une réalité beaucoup plus complexe. Combien de nouveaux arrivants francophones en Ontario? Les chiffres divisent.

Selon la mesure utilisée par l’Ontario et mise en valeur par l’Office des Affaires francophones (OAF), il y a eu 2 103 nouveaux arrivants francophones dans la province au cours de l’année 2014. L’équivalent de 2,2% du total des résidents permanents admis.

Pour Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), le chiffre serait de 1555 résidents permanents francophones installés en Ontario durant la même année, soit 1,62%.

Dans les deux cas, les données sont en baisse par rapport aux années antérieures.

L’urgence d’agir, compilée à l’attente de la stratégie gouvernementale pour la cible de 5%, agace en tout cas la critique néo-démocrate en matière d’Affaires francophones, France Gélinas.

«On ne peut pas dire, on a un but de 5%, et on ne fera absolument rien, et par la magie du Bon dieu, ce but va s’accomplir. Ils (les libéraux) n’ont rien fait! Tout ce qu’on a eu, c’est une belle promesse.»

Et de poursuivre: «Il faut aider les immigrants à faire du français leur langue d’insertion. En ce moment, les immigrants sont intégrés en anglais en Ontario. C’est aberrant!»

La Semaine de l’immigration francophone a été créée en 2013 par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et les Réseaux en immigration francophone (RIF) pour valoriser l’immigration francophone et la diversité dans un contexte minoritaire.

Divers panels d’intervenants, des discussions, et des forums auront lieu à cette occasion dans tout le Canada.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.