#Ontario

Hôpitaux: l’Ontario s’attaque aux frais de stationnement

L,Hôpital Montfort reste un lieu symbolique pour l'Ontario francophone. Archives #ONfr

TORONTO – Les hôpitaux de l’Ontario seront tenus par la province de geler leurs frais de stationnement pour trois ans et d’offrir des permis de stationnement à rabais à leurs visiteurs fréquents.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Quatre-vingt-dix hôpitaux ont reçu l’ordre de geler immédiatement leurs frais de stationnement, lundi 18 janvier. Trente-six de ces établissements, qui facturent plus de 10$ par jour pour un espace de stationnement, auront jusqu’au 1er octobre pour développer un système de permis de stationnement de 5, 10 et 30 jours. Ces permis de longue durée devront représenter 50% du tarif quotidien et être transférables entre les patients et les soignants.

«Les frais de stationnement ne devraient jamais constituer un obstacle pour les patients qui se rendent à l’hôpital», a déclaré le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, lors d’un point de presse à Toronto. «En rendant le stationnement plus abordable pour les patients et leurs proches qui se rendent fréquemment à l’hôpital, nous aidons à réduire le fardeau des frais de stationnement et donnons la priorité aux patients.»

Queen’s Park exigera que les hôpitaux qui ne sont pas propriétaires de leur parc de stationnement «fassent de leur mieux» pour influencer leurs partenaires, comme les municipalités et les exploitants privés afin de plafonner ou de réduire les frais de stationnement pour les personnes qui doivent se rendre fréquemment à l’hôpital.

 

Revenus de près de 100 millions $

Les libéraux de Kathleen Wynne avaient fait du gel des frais de stationnement dans les hôpitaux une promesse électorale en 2014. Ils estiment qu’environ 900000 patients et visiteurs, dont quelque 135000 aînés, devraient profiter annuellement de cette nouvelle mesure.

L’Ontario Hospital Association (OHA), qui représente 150 établissements de santé dans la province, voit par contre d’un très mauvais œil un gel des frais de stationnement pour près des deux tiers de ses membres. Les stationnements payants génèreraient pour ces hôpitaux des revenus de près de 100 millions $ annuellement, selon l’organisation.

«Au cours des quatre dernières années, les hôpitaux ont fait preuve de beaucoup de leadership pour rendre leurs opérations encore plus efficaces», a fait valoir Anthony Dale, président de l’OHA, dans un communiqué. «Toutefois, après quatre ans sans augmentation de leur financement de base, les hôpitaux sont maintenant (…) confrontés à des décisions budgétaires extrêmement difficiles visant à contenir leurs coûts tout en répondant aux besoins croissants des patients.»

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org