#Francophonie, #Ontario

Hearst veut le bilinguisme de son détachement de la PPO

Le détachement de la PPO à Hearst comprend 12 policiers. Sébastien Pierroz

HEARST – La municipalité de Hearst dans le Nord de l’Ontario souhaite que son détachement de Police provinciale de l’Ontario (PPO) soit pleinement opérationnel en français et en anglais.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Un projet qui représenterait la deuxième municipalité du genre à obtenir ce statut après celle d’Hawkesbury, dans l’Est Ontarien, en 2012.

Cette désignation serait alors du ressort du ministère provincial de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et permettrait au personnel de la PPO de mieux communiquer en français avec les résidents de Hearst. C’est en tout cas l’objectif du conseiller municipal, André Rhéaume.

«Il faudrait que tous les membres de la PPO soient bilingues. Quand tu dessers une population de 90%, il faut pouvoir donner des services en français (…) La plupart des agents sont bilingues, suite à la pression de la communauté, mais on demande la désignation bilingue de tous les postes.»

M. Rhéaume siège sur la Commission des services policiers de Hearst qui étudie l’idée. L’élu reconnait qu’il arriverait parfois que les personnes arrêtés obtiennent un service d’abord en anglais, avant d’être redirigé vers un agent capable de converser en français.

Pour parvenir à ses fins, la Commission souhaite dans un premier temps favoriser le recrutement: «Le défi nouveau de la police provincial, c’est le recrutement. La désignation de postes bilingues, ça va avec le recrutement. Il faut s’assurer d’avoir une politique de recrutement où l’on va attirer les jeunes.»

Joint par #ONfr, la PPO assure dans un échange de courriels ne pas être en mesure de confirmer les intentions de la municipalité de Hearst: «La police provinciale d’Ontario emploie des agents qui parlent français dans tous les endroits où il y a une population francophone. Toutefois, nous ne sommes pas en mesure de pouvoir fournir de détails concernant des négociations avec d’autres communautés en Ontario. Cette information est opérationnelle et ne peut être partagée.»

Le détachement de la PPO à Hearst compte actuellement 12 policiers.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.