#Francophonie, #Ontario

FCFA: duel confirmé entre Lanthier et Johnson pour la présidence

CaptureJohnsonLanthier
La présidente sortante Sylviane Lanthier (à gauche) sera opposée à Jean Johnson (à droite). Montage #ONfr

OTTAWA – Les candidatures sont maintenant fermées pour la présidence de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA). C’est donc bien Sylviane Lanthier et Jean Johnson qui se disputeront le poste le 10 juin prochain.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

L’organisme porte-parole des francophones en contexte minoritaire l’a confirmé sous forme de communiqué de presse, lundi 29 mai.

Il s’agit de la première fois depuis dix ans où le chef de la FCFA candidat à sa propre réélection aura sur sa route un adversaire.

En 2007, le président sortant Jean-Guy Rioux s’était incliné contre Lise Routhier-Boudreau.

Présidente de la FCFA depuis 2015, Sylviane Lanthier misera probablement sur la continuité. «En deux ans, nous avons vu le gouvernement poser des gestes qui allaient dans le sens de nos intérêts: retour du recensement long, programme de mobilité francophone, annonce de la mise sur pied d’un nouveau Programme de contestation judiciaire, modernisation de la réglementation de la Loi sur les langues officielles (LLO), par exemple. La FCFA a été active dans tous ces dossiers et les communautés y ont gagné», écrit-elle sur le site de l’organisme, en guise de motivations.

Si elle est remise en selle pour un mandat de deux ans, l’ancienne rédactrice en chef du journal La Liberté dans le Manitoba veut notamment organiser un «argumentaire cohérent» pour la FCFA autour de la modernisation de la LLO qui fêtera son 50e anniversaire en 2019.

De son côté, le franco-albertain Jean Johnson ne ménage pas ses critiques à l’encontre du fonctionnement de la FCFA. Son objectif? Donner une voix plus représentative à l’organisme qu’il accuse d’une trop grande proximité avec les parlementaires, au risque de manquer de mordant.

«Il est impératif que les sujets discutés à la FCFA émanent des membres et que nos décisions collectives mènent à des résultats concrets, positionnant nos enjeux sur l’ordre du jour des décideurs à Ottawa et avançant ultimement la situation des citoyens choisissant de vivre en français dans nos communautés et ce, d’un bout à l’autre du pays.»

Déclaré candidat le 5 mai à #ONfr, M. Johnson a démissionné depuis de son poste de président de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) pour se consacrer à la campagne.

Albert Nolette occupe pour l’instant le poste de président par intérim de l’organisme porte-parole des Franco-Albertains.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.