#Canada

Enthousiasme politique après l’élection de Justin Trudeau

Le maire d'Ottawa, Jim Watson. span>Archives #ONfr

TORONTO – La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a réagi le mardi 20 octobre avec enthousiasme à l’élection de Justin Trudeau, élu quelques heures plus tôt. Elle caresse l’espoir de voir bon nombre de projets ontariens évoluer beaucoup plus rapidement.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Pendant une partie de sa rencontre avec les médias, la première ministre a adopté une retenue surprenante. Si elle a félicité Justin Trudeau devant les grands médias du pays, elle a aussi affirmé que des désaccords pourraient se présenter entre elle et son homologue fédéral.

Mais en français, Mme Wynne a partagé son enthousiasme. «Nous avons gagné», a-t-elle lancé avec un grand sourire. Il faut dire qu’elle a aussi fait campagne au cours des dernières semaines, multipliant les rassemblements et activités partisanes.

Pour la première ministre ontarienne, l’arrivée de Justin Trudeau signifie une reprise des discussions cordiales entre les deux niveaux de gouvernement. Elle estime que plusieurs dossiers prioritaires pourraient débloquer avec les libéraux au pouvoir à Ottawa.

La première ministre ontarienne espère que les promesses en matière d’infrastructures vont se matérialiser et permettre à l’Ontario d’obtenir des milliards de dollars du fédéral.

Les régimes de retraite, les changements climatiques et la péréquation sont aussi des priorités de Kathleen Wynne. Quant à la légalisation de la marijuana, elle affirme qu’un débat public sur la question est nécessaire depuis un bon moment déjà et se réjouit du leadership de Justin Trudeau dans ce dossier.

La ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, a soutenu en journée que les francophones vivant en situation minoritaire allaient bénéficier de cette victoire de Justin Trudeau. Ils n’avaient pas une oreille attentive des conservateurs et ça va changer avec le PLC, selon elle.

 

Réactions des maires

Les maires de plusieurs grandes villes au Canada ont, à leur tour, réagi favorablement à l’arrivée d’un gouvernement libéral majoritaire à Ottawa. Ce fut le cas, notamment, de Jim Watson dans la capitale fédérale. «Certainement, la proposition du Parti libéral pour l’infrastructure était la plus grande de tous les partis», a-t-il indiqué à la presse, le 20 octobre.

La Ville d’Ottawa cherche à obtenir du fédéral une part de financement pour un important projet de train léger, évalué à 3 milliards $.

Citant l’absence d’un candidat du clan Harper à un débat à l’hôtel de ville et le silence radio du gouvernement sortant par rapport aux enjeux spécifiques de la capitale, M. Watson s’est dit «étonné» par la stratégie électorale des conservateurs qui ont, selon lui, «presque fait des détours pour s’aliéner la population».

«J’espère que les citoyens verront (avec le fédéral) une plus grande collaboration par rapport aux enjeux de notre ville, de la fonction publique et de l’infrastructure. La dernière chose que les gens veulent, c’est de voir les différents ordres de gouvernements se chamailler», a opiné M. Watson.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org