#Canada, #Ontario

Entente entre l’Ontario et Ottawa sur les transferts en santé

Le ministre de la Santé de l'Ontario, Dr. Eric Hoskins.Crédit image: Maxime Delaquis

TORONTO – Après des semaines de tractation, l’Ontario est arrivé à un accord avec le gouvernement fédéral qui lui octroie 4,2 milliards de dollars supplémentaires au cours des dix années dans les transferts en santé.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

L’annonce faite vendredi 10 mars survient après des semaines de négociation entre les deux partis.

«Cela a pris plus de temps pour certaines provinces pour réfléchir sur notre offre et elles sont venues à la conclusion que ce qui était offert était très utile», a souligné la ministre de la Santé, Jane Philpott, lors d’un point de presse à la Chambre de commune.

Elle s’est également dite heureuse de l’entente conclue avec trois autres provinces canadiennes, dont l’Ontario, spécifiant que le sujet n’était pas un «enjeu de division pour mieux régner» de la part de son gouvernement.


Un porte-parole a indiqué à #ONfr que le ministre de la Santé de l’Ontario, Dr Eric Hoskins n’était pas en mesure de réagir sur l’accord.

Par voie de communiqué, le ministre Hoskins a toutefois déclaré que le financement octroyé par le gouvernement fédéral «contribuera à soutenir les priorités de la province en matière de dépenses en santé.»

L’Ontario a été l’une des voix les plus critiques envers les provinces qui arrivaient à des ententes bilatérales avec Ottawa. Le ministre des Finances, Charles Sousa, avait été également très critique envers l’offre faite par Ottawa, le 19 décembre dernier.

Selon le communiqué émis par le gouvernement fédéral, ces investissements devraient permettre «d’améliorer les temps d’attente pour les services de santé mentale destinés aux enfants et aux jeunes et de réduire le nombre de patients hospitalisés qui pourraient bénéficier de soutien et de meilleurs soins chez eux ou dans la collectivité.»

Les dépenses sur dix ans

  • 2,3 milliards de dollars pour améliorer les soins à domicile, notamment pour répondre aux besoins critiques en matière d’infrastructures de soins à domicile;
  • 1,9 milliard de dollars pour financer des initiatives en santé mentale.

 

Des fonds très attendus

Pendant des semaines, le gouvernement de l’Ontario a milité pour une hausse annuelle des transferts fédéraux en santé de 5,2 %.

Il y a quelques semaines, M. Hoskins avait affirmé que sans une hausse annuelle de plus de 5 %, la province aurait de la difficulté à maintenir le rythme et à offrir des soins de santé similaires à long terme, notamment en ce qui a trait aux soins offerts dans le domaine de la santé mentale et dans les centres de soins longue durée.

La province avait jusqu’au 1er avril pour arriver à un accord avec Ottawa, faute de quoi l’accord négocié à l’époque du gouvernement conservateur serait entré en vigueur.

Récemment, le bureau de la Responsabilité financière de l’Ontario a publié un rapport sommant le gouvernement provincial à augmenter ses dépenses annuelles en santé puisque le budget du ministère était tout simplement insuffisant si l’on considère le vieillissement de la population.

 

Des ententes avec le Québec et l’Alberta

En même temps que l’annonce avec l’Ontario est faite, le Québec et l’Alberta annonçaient également être arrivés à un accord.

L’entente signée par le Québec lui permettra d’avoir une somme de 2,5 milliards de dollars sur 10 ans. Il s’agit également d’une entente dite asymétrique, ce qui lui permet de dépenser l’argent dans les domaines voulus.

Au cours des dernières semaines, neuf provinces et territoires, dont le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse, et la Colombie-Britannique, se sont entendus avec le gouvernement fédéral.

Seul le Manitoba n’est pas encore arrivé à un accord.

Toutefois, selon la ministre Philpott, «nous devrions entendre des nouvelles bientôt de la part du Manitoba».

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72