#Francophonie, #Ontario

Discussion prévue entre l’Alliance de Timmins et le RLISS

Timmins compte une proportion de francophones de 37,2%. WikiCommons

TIMMINS – Une lueur d’espoir peut-être pour la communauté francophone de Timmins. Celle-ci s’assiéra prochainement avec le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est pour la construction d’un centre de santé communautaire francophone.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Le 22 juillet, les deux parties tenteront de parvenir à un accord sur ce projet attendu depuis plus de 25 ans et pour lequel l’agence régionale de santé, directement sous la houlette de la province, n’a pas donné encore son accord.

Découragée, l’Alliance de la francophonie de la ville avait annoncé en mars dernier avoir envoyé une mise en demeure à l’endroit du ministère de la Santé et des Soins de longue durée ainsi qu’au RLISS.

«On parle de la formation d’un comité qui étudiera la question le 22 juillet», concède prudemment à #ONfr Sylvin Lacroix, le directeur général de l’organisme porte-parole des francophones de Timmins.

Joint par #ONfr, le RLISS confirme la réunion, sans donner plus de détails. «Cette rencontre qui est prévue est une rencontre interne de partenaires clés en matière de services en français. À ce moment, il serait trop tôt pour offrir des commentaires», a fait savoir l’organisme par courriel.

Depuis plus de deux décennies, les francophones de Timmins réclament un établissement du genre, capable d’accueillir sous le même toit des médecins, des travailleurs sociaux, et des diététiciens.

D’après l’Alliance, la raison avancée par le RLISS reste le manque de fonds pour la réalisation du projet, estimé à 2 millions $ pour la construction, et dont le financement annuel serait de 4 millions $. Le tout serait géré assez largement par le provincial, moyennant une petite participation financière du gouvernement fédéral.

L’organisme continue d’arguer au passage que Sudbury possède déjà deux centres de santé communautaire francophone, tandis que North Bay, d’une population semblable, bénéficie d’une construction de la sorte.

Selon la dernière étude de Statistique Canada en 2011, Timmins comptait 43 165 résidents pour une proportion de francophones estimée à 37,2%. Quinze ans auparavant, cette même proportion atteignait 38,3%.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org