#Francophonie, #Ontario

Discours sur l’état de la Ville d’Ottawa: la francophonie absente

Le maire d'Ottawa, Jim Watson. span>Archives #ONfr

OTTAWA – 2016 ne devrait pas être une année d’avancées majeures pour la francophonie à Ottawa. Le maire Jim Watson a étalé quelques grands projets dans son discours annuel sur l’état de Ville, mercredi 27 janvier, mais sans une allusion à la francophonie.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Malgré quelques petites phrases en français par-ci par-là, le premier magistrat ne donne toujours pas de signes encourageants aux partisans du bilinguisme officiel à la Ville. Et ce malgré le dévoilement récemment du plan de match du Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue (MOCOB) pour obtenir cette désignation.

«M. Watson continue sa stratégie depuis quatre ans, mais ça pourrait changer», croît Jacques de Courville Nicol, le représentant emblématique du Mouvement, joint par #ONfr peu après le discours.

«Avec lui (Jim Watson), nous en sommes à la troisième étape, l’étape juridique pour que ce projet devienne une loi. La première étape entamée en 2010 au moment de sa campagne électorale, à savoir lui présenter le projet, n’a pas eu de résultats. De même la seconde étape, c’est-à-dire faire preuve de sympathie à son égard durant son premier mandat.»

L’économie a finalement été au cœur du discours de M. Watson. «Nous voulons que nos entrepreneurs se lancent et prennent de l’ampleur (…) Il faut tenir compte de l’économie, la situation économique reste précaire. Localement la croissance est basse, et le dollar est faible.»

Malgré le contexte difficile, M. Watson estime que «les astres sont désormais alignés» entre les différents paliers gouvernementaux. «Quand on regarde ce qui arrive, il y a de nouveau un vent d’optimisme (…) Il semble qu’il y a maintenant trois paliers gouvernementaux d’accord sur les questions de logement, les installations communautaires et le transport.»

Sans surprise, l’année 2016 sera consacrée à l’assainissement de la rivière des Outaouais, à peaufiner les constructions pour la nouvelle bibliothèque, tandis que l’ouverture Centre d’innovation dans les cours Bayview est espérée «avant la fin de l’année».

150e anniversaire de la Confédération oblige, M. Watson a aussi anticipé sur l’année 2017. «Nous avons besoin d’éviter un mauvais lendemain aux célébrations de 2017, en créant dès maintenant des possibilités de succès.» La Ville d’Ottawa envisage dans ce sens la tenue d’un sommet sur le tourisme cet été et sur l’éducation en fin d’année.

 

Cap vers l’Inde 

Toujours sur une note économique, M. Watson a annoncé qu’une délégation partira pour la première fois en Inde au cours de l’année. Deux missions semblables avaient déjà eu lieu en Chine en 2011 et 2013.

Deux résidents d’Ottawa seront par ailleurs honorés au cours de l’année. La juge en chef de la Cour suprême du Canada, Beverly McLachlin, recevra la clé de la Ville. La passerelle pour piéton reliant la gare Via Rail au parc Raymond-Chabot-Grant-Thornton (RCGT) au-dessus de l’autoroute 417 portera le nom de l’ex-chef d’antenne, Max Keeping.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.