#Ontario

Des investissements dans les garderies à la veille du budget

Le ministre des Finances, de l'Ontario, Charles Sousa. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – À quelques heures du dépôt de son budget, le ministre des Finances, Charles Sousa, accompagné de la ministre responsable de la Petite enfance et de la Garde d’enfants, Indira Naidoo-Harris, a annoncé que 200 millions de dollars allaient être investis pour créer 24 000 nouvelles places en garderie.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Cette annonce s’inscrit dans le plan gouvernemental, dévoilé lors du dernier discours du trône, d’ajouter plus de 100 000 places en garderie d’ici cinq ans. Avec cette somme, la province indique qu’elle fournira l’accès à un service de garde à plus de 24 000 enfants au cours de la prochaine année.

La ministre responsable de la Petite Enfance et de la Garde d’enfants, Indira Naidoo-Harris, a indiqué, lors d’un point de presse le mercredi 26 avril, que 13 000 de ces places allaient être subventionnées.

«Nous augmentons les subventions pour réduire les temps d’attente, les coûts et créer plus d’accès», a-t-elle lancé. «Cela va vraiment venir en aide aux familles à faible revenu et avoir un réel impact sur les listes d’attente.»

À savoir comment l’argent allait être réparti, les ministres Sousa et Naidoo-Harris ne sont pas entrés dans les détails.

«Je ne peux pas parler du budget pour le moment, mais ce que je peux dire c’est que nous travaillons sur un nouveau plan de travail et qu’une partie de celui-ci concerne les subventions», a expliqué Mme Naidoo-Harris.

Dans son énoncé économique de l’automne dernier, le gouvernement avait annoncé un fonds d’immobilisations de 65,5 millions de dollars dans le domaine de la petite enfance. La somme annoncée mardi s’ajouterait à ce montant, assure le ministre des Finances.

Catherine Fife, députée du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario et critique en matière de Petite enfance, ne croit pas que ces mesures soient à la hauteur de ce que le gouvernement avait promis l’automne dernier.

«Les parents de cette province vont être déçus (…). Le gouvernement de l’Ontario a offert 200 millions de dollars pour aider les garderies à faire plus de profit. Ce genre de garderies travaillent pour faire de l’argent et non pas pour aider les familles», a-t-elle expliqué.

 

Un budget pour les familles, assure Charles Sousa

À la veille du dépôt de son cinquième budget, le ministre Sousa s’est défendu des attaques du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario qui l’accuse de jouer avec les chiffres pour faire mieux paraître son gouvernement.

«Je suis flatté qu’ils prennent le temps de mettre sur pied un site internet, des pamphlets (…) en même temps, je ne sais pas ce qu’ils ont de mieux à offrir puisqu’ils n’ont pas mis de l’avant un plan», a lancé le ministre Sousa. «Demain, le budget va parler aux gens de l’Ontario et aux enfants de cette province. Aujourd’hui, nous avons annoncé des places en garderie (…) et il va y avoir bien d’autres éléments demain.»

Normalement, la tradition veut que le ministre des Finances achète une paire de souliers à la veille du budget, mais cette année, M. Sousa a plutôt opté pour faire don de centaines de paires de souliers à des enfants défavorisés de la région de Toronto. Pour lui, cela démontre que le prochain budget sera vraiment un plan pour les familles et les jeunes de la province.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72