#Ontario

Des élus conservateurs contredisent Patrick Brown «Regardez-nous aller!»

Certains élus conservateurs étaient présents lors de la réunion d'associations chrétiennes, le 7 décembre. Crédit photo: Étienne Fortin-Gauthier

[EXCLUSIF]

TORONTO – Alors même que le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario assure qu’il ne compte pas rouvrir les débats entourant l’avortement et les droits des gays, certains de ses députés font de ces enjeux une priorité et l’expriment haut et fort devant des groupes chrétiens, a pu constater en exclusivité #ONfr. Ils promettent même de faire des questions sociales un enjeu prioritaire si leur parti prend le pouvoir.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

«Les questions sociales sont très importantes. Nous devons d’abord former le gouvernement. Ensuite… regardez-nous aller! Regardez-nous aller!», a lancé le député de Chatham-Kent-Essex, Rick Nicholls, dans un discours sur les valeurs sociales, où les thèmes de l’homosexualité, de l’avortement et de l’évolution ont été abordés.

Les propos du député Nicholls ont été accueillis par des cris de joie et des applaudissements par les membres de la Canadian Multicultural Care Group et de la Canadian Christian Association, deux organisations chrétiennes invitées à se rassembler, le mercredi 7 décembre, dans les locaux du PC de l’Ontario, au sein même du parlement ontarien.

Les propos de M. Nicholls, exprimés loin des caméras, contredisent explicitement les positions de son chef, Patrick Brown, qui tente par tous les moyens de rassurer l’électorat sur les positions sociales de son parti.

Cinq autres députés du PC de l’Ontario, dont certains reconnus comme plus à droite, étaient présents lors de la soirée. La religion et la politique devraient évoluer main dans la main, ont affirmé certains d’entre eux.

«Vous pouvez comptez sur nous pour bâtir des partenariats de qualité avec vous. Des partenariats qui s’appuient sur la foi», a dit le député de Whitby-Oshawa, Lorne Coe.

Sam6

Sam Oosterhoff, le plus jeune député de l’histoire de la province, a aussi pris part à l’événement.

«Nous avons besoin de vos prières, nous avons besoin que nos élus soient élevés et tenus près de Dieu», a-t-il lancé à la foule dans laquelle se trouvaient aussi les députés Lisa Macleod, Monte McNaughton et Todd Smith.

Pression des groupes chrétiens

Au cours de la soirée, le député Rick Nicholls a tenté de défendre son absence en chambre lors du vote sur le projet de loi 28, accordant plus de droits aux parents homosexuels. Pour éviter au parti une couverture médiatique négative, il affirme que lui et ses collègues ont préféré être absents en chambre.

«Je n’ai pas voté pour, mais je n’étais aussi pas là pour le vote. Nous savions que ça serait problématique pour nous et que ça aurait été la nouvelle du jour si nous avions été présents et voté contre», a-t-il indiqué en ajoutant que les libéraux sont de toute façon majoritaires et que la loi aurait tout de même été adoptée.

M. Nicholls a également révélé que le parti fait l’objet de pression de la part d’organisations chrétiennes sur les questions sociales, mais qu’elles doivent tenir compte du portrait d’ensemble et attendre l’élection du parti avant de voir des changements.

«Je suis fier que nous ayons des frères et sœurs chrétiennes qui se tiennent à nos côtés», a-t-il ajouté.

15385532_1346148655417177_5252472145476379359_o

Rick Nicholls n’a pas manqué l’occasion d’écorcher les médias dans son discours. «Nous vivons dans un environnement de médias très libéraux qui sont à la recherche d’occasions», a-t-il laissé tomber faisant siens les propos de plusieurs élus conservateurs, d’ici et d’ailleurs, qui s’attaquent à la presse devant leurs partisans.

Le député Nicholls a conclu son discours sous les applaudissements en rappelant que son parti devait d’abord former le gouvernement avant d’implanter des changements et il a remercié l’auditoire d’être présent, au nom de Patrick Brown.

 

Des propos qui trouvent échos

Les propos exprimés par les élus conservateurs ont atteint leurs cibles auprès du public. Noel Chaudry, vice-président du Canadian Multicultural Care Group, a exprimé le fond de sa pensée lors d’un entretien avec #ONfr, en marge de l’événement.

«L’éducation sexuelle et le mariage gay sont nos deux préoccupations. Dans la bible, ça ne va pas dans cette direction. C’est contre l’humanité» – Noel Chaudry

«Ils nous ont dit que lorsqu’ils seront élus, ils vont abolir l’éducation sexuelle», a-t-il révélé. Son organisation appuiera sans réserve le Parti PC jusqu’à l’élection. «Nous allons supporter ces députés pendant deux ans, nous allons pousser tous nos membres et notre communauté à voter pour les conservateurs pour qu’ils puissent ramener les valeurs chrétiennes», a-t-il ajouté.

Patrick Brown porte-t-il suffisamment les valeurs de l’Église, à son avis? Noel Chaudry a préféré ne pas répondre. 

 

Le PC de l’Ontario se défend

«Le parti ne va pas revisiter les questions sociales. Le chef Patrick Brown l’a dit clairement lors de sa conférence de fin de session (parlementaire). Il veut se concentrer sur l’économie», a indiqué à #ONfr,  une porte-parole du parti, invité à réagir peu avant la publication de l’article.

«Ma compréhension est que personne n’a dit qu’on revisiterait les enjeux sociaux lors de cet événement. C’était même le contraire» a-t-elle ajouté.

Lors de son bilan de fin de session, la semaine dernière, Patrick Brown avait été questionné par les médias sur les véritables valeurs sociales défendues par son parti. Il avait alors nié avoir un agenda caché. Les affirmations des libéraux sur les valeurs de son parti ne sont qu’une «tactique de diversion du gouvernement», avait-il affirmé.

Patrick Brown fait depuis plusieurs mois des efforts  pour courtiser l’électorat plus au centre de l’échiquier politique et faire oublier les positions plus traditionalistes de son parti. L’an dernier, il est devenu le premier chef du Parti PC à participer à la parade de la fierté gaie de Toronto.

En fin de journée, le député Nicholls a retiré ses propos suite à une demande de son chef.

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.