#Canada, #Francophonie

Recensement: des anomalies aussi ailleurs au pays

Crédit photo: Archives #ONfr

TORONTO – L’erreur informatique qui a affecté les données linguistiques de Statistique Canada ne se limite pas au Québec, affirme dorénavant un porte-parole de l’organisme. Une révision nationale des données sur la langue sera menée. 

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

«Non, le problème n’est pas juste au Québec», a indiqué Marc Hamel, un porte-parole de l’organisme en entrevue à #ONfr. «Il va y avoir quelques cas ici et là dans le reste du Canada», a-t-il précisé, en fin de journée le vendredi 11 août.

Plus tôt en journée, Statistique Canada a admis qu’une erreur informatique s’est produite avec les données sur la langue divulguées au début du mois d’août.

Contrairement à ce qui a été affirmé plus tôt par plusieurs médias, M. Hamel a confirmé que les 61 000 cas problématiques ne se trouvent pas uniquement au Québec.

«C’est une révision de l’ensemble des données que nous avons produite sur les langues qui sera menée» – Marc Hamel, Statistique Canada

Suite à cette admission, une révision à l’échelle du pays a été lancée pour s’assurer de la validité des données diffusées. Les pages permettant de consulter les résultats du recensement sur la langue ont même été retirées du site internet de l’organisme fédéral en journée, rendant impossible la consultation des données. Les internautes se retrouvent plutôt sur une page présentant un communiqué évoquant les anomalies observées. 

«C’est malencontreux dans ce cas-ci (…), mais c’est quand même une erreur», a avoué le porte-parole de Statistique Canada.

Selon Marc Hamel, certains répondants ayant indiqué le français comme langue maternelle ont vu leur réponse enregistrée comme s’il parlait uniquement anglais dans le système. Mais il n’a pas écarté que d’autres problèmes pourraient exister.

Une mise à jour des données doit d’ailleurs être publiée la semaine prochaine.

 

La crédibilité de l’organisme en jeu

À savoir si cette erreur remettait en doute la crédibilité du recensement de 2016, Marc Hamel avoue que des questions peuvent être soulevées, mais a tenu à défendre son institution.

«Nous avons fait une revue exhaustive de tous les autres processus, non seulement ces résultats-ci, mais ceux qui ont été dévoilés jusqu’à maintenant», a-t-il assuré.

«Nous avons mis en place un ensemble de mesures pour assurer de la validité des résultats et des processus qui sont associés à la production de ces résultats» – Marc Hamel

Marc Hamel note maintenant que son organisme travaille pour corriger le tir pour les prochains dévoilements de résultats. Il estime également que les grandes tendances dévoilées le mois dernier devraient persister lors de la mise à jour.

 

Statistique Canada compte 549 185 Franco-Ontariens

Selon les dernières données dévoilées par l’organisme, l’Ontario compte 549 185 ayant «le français comme première langue officielle parlée», ce qui représente une hausse d’environ 7 000 personnes depuis 2011. 

Cette hausse serait en partie due à l’augmentation des francophones dans la métropole du pays, Toronto.

Cependant, dans plusieurs communautés ontariennes, on observe une baisse du nombre de francophones.

 

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72