#Ontario

Début de session houleux à Queen’s Park

Le Parlement ontarien siège de nouveau. Crédit image: Maxime Delaquis

TORONTO – À peine de retour en chambre, le gouvernement ontarien a été talonné sur la question des coûts de l’électricité par les partis d’opposition. Sur la défensive, la première ministre Kathleen Wynne a dû réitérer son intention de présenter de nouvelles mesures pour réduire les factures des Ontariens avant le dépôt du prochain budget.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Patrick Brown, chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (PC de l’Ontario), a ouvert le bal en soulignant le cas d’une maison de soins de longue durée à Sault Ste. Marie qui peinait à joindre les deux bouts à cause d’une facture d’électricité trop élevée.

«Nous comprenons que les coûts de l’électricité sont un problème. (…) Nous allons présenter une mesure avant le prochain budget», a répondu la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.

Patrick Brown a par la suite questionné la première ministre ontarienne sur le cas d’une facture d’électricité où le coût d’utilisation était de quatre dollars, mais où les frais de livraison étaient de plus de cent dollars pour les frais de livraison.


La première ministre ontarienne a concédé que les frais de livraison sont parfois «disproportionnés» et a indiqué vouloir s’attaquer au problème, sans toutefois être plus spécifique.

La chef du parti Nouveau Parti démocratique de l’Ontario (NPD de l’Ontario), Andrea Horwath, a également profité de sa première prise de parole de l’année pour demander au gouvernement des réponses sur les coûts d’électricité.

Andrea Horwath a raconté l’histoire d’une famille de Sault Ste. Marie qui n’y arrivait plus à la fin du mois à cause de la hausse drastique de sa facture d’énergie.

Peu de temps avant le début de la session parlementaire, Mme Wynne a affirmé en point de presse que des mesures supplémentaires doivent être présentées sous peu, tout en refusant d’indiquer la nature de ces dernières.

 

Les déconnexions hivernales

En cette première journée parlementaire de l’année, chaque parti y est allé de sa propre solution pour aborder le problème des déconnexions des foyers du réseau électrique durant la période hivernale advenant un non-paiement de facture.

Depuis plus d’une semaine, les partis d’opposition appellent le gouvernement à mettre fin à la mesure, particulièrement pour les maisons au nord de la province.

En matinée, le gouvernement a promis d’accélérer le débat sur le projet de loi 27, un projet de loi omnibus qui doit entre autres mettre fin à la pratique.

Peu de temps avant cette annonce, le parti de Patrick Brown a déposé une motion pour cesser de couper l’électricité dans les foyers n’ayant pas payé leur facture durant les mois d’hiver. Le parti de Mme Horwath a également présenté une motion pour mettre fin à la pratique.

Voyant le refus du gouvernement d’appuyer une motion plutôt qu’une autre, Andrea Horwath a accusé la première ministre Wynne de faire de la politique sur l’enjeu.

«Honte à vous!», s’est-elle exclamée lors de la période de questions.

 

Une motion contre l’islamophobie

Un débat sur la motion contre l’islamophobie déposée en décembre par la députée libérale d’Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers, aura lieu jeudi prochain. Selon cette dernière, l’attentat qui a coûté la vie à six Canadiens de confession musulmane a motivé la tenue d’un débat sur la question.

«Le but de la motion est de soulever le profil de cet enjeu et d’affirmer notre engagement contre la discrimination et contre les crimes de haine», a expliqué Mme Des Rosiers à la sortie de la période de questions.

«C’est un enjeu où il faut se tenir ensemble et nous devons le faire contre la discrimination envers chaque groupe», a-t-elle enchaîné.

Avant le début de la session, une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes de l’attentat de Québec.

En conférence de presse avant le début de la session parlementaire, Patrick Brown s’est engagé au nom de son parti à soutenir la motion déposée par Nathalie Des Rosiers.

Une motion similaire au fédéral a soulevé les passions la semaine dernière alors que le Parti conservateur du Canada a refusé de s’engager sur la question.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72