#Francophonie, #Ontario

De nouvelles murales en hommage aux Franco-Ontariens à Ottawa

D'autres murales qui honorent les Franco-Ontariens existent à Ottawa, notamment celle dédiée au combat pour la survie de l'hôpital Montfort Crédit photo: Muséoparc Vanier

OTTAWA – De nouvelles murales célébrant la francophonie ontarienne verront le jour à Ottawa. Elles montreront un autre visage de la communauté francophone et doivent permettre à des artistes de tout horizon de s’illustrer.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

«Nous venons tout juste de recevoir la confirmation que Patrimoine canadien nous octroyait des fonds pour ce projet! De quatre à six murales verront le jour avant la fin de l’année dans différents quartiers d’Ottawa», a confié avec enthousiasme Ajà Besler, directrice générale de l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO Ottawa).

Des murales honorant les Franco-Ontariens existent déjà à Ottawa. Mentionnons notamment celle rappelant le combat mené pour sauver l’hôpital Montfort et une autre en hommage au Curé Barrette.

Mais le nouveau projet souhaite aller dans une autre direction. «On a déjà des murales qui célèbrent l’histoire et le patrimoine. Là, nous voulons mettre d’autres groupes en valeurs. On veut que les jeunes puissent se reconnaître et donner les mandats à des artistes queer, métis ou à des nouveaux arrivants», explique-t-elle.

Au cours des prochains jours, les commerçants ou autres propriétaires d’immeubles d’Ottawa pourront signifier leur intérêt d’accueillir une de ces murales. Mais avant d’aller de l’avant, l’ACFO Ottawa misera sur une série de consultations pour s’assurer que les murales sont représentatives des préoccupations et aspirations de la communauté.

La directrice générale de l’ACFO Ottawa, Ajà Besler. Crédit photo: Partick Imbeau

«En parlant avec des muralistes, on a réalisé qu’il est important de consulter les gens qui vivent proches de l’emplacement des murales», explique la directrice de l’ACFO Ottawa.

Les murales permettront de donner davantage de visibilité aux francophones d’Ottawa, qui tentent toujours de convaincre le maire de donner un statut officiellement bilingue à la Ville. «Je suis certaine que la Ville va être d’accord et on va s’assurer de respecter les règlements municipaux», insiste Mme Besler.

Les murales devraient voir le jour au courant de l’automne dans les différents quartiers d’Ottawa. «On veut aller dans les différentes parties de la Ville, notamment à Vanier, à Orléans et ailleurs», affirme Ajà Besler.

Les artistes franco-ontariens d’Ottawa seront priorisés lors du processus de sélection, mais tous peuvent signifier leur intérêt, insiste Mme Besler. «On veut célébrer la francophonie. Si un artiste de Gatineau qui travaille à Ottawa veut proposer ses œuvres, elles seront les bienvenues. Et les francophones d’ailleurs dans la province peuvent aussi signifier leur intérêt», dit-elle.

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.