#Francophonie

Coup de pouce de 11 millions $ pour le RLISS de Champlain

La chef de la direction du RLISS de Champlain, Chantale LeClerc. (Photo: courtoisie)

OTTAWA – Le gouvernement de l’Ontario précise le contenu de son enveloppe concernant sa Stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances dans Ottawa et ses environs.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Des 138 millions $ dévoilés par la province à l’automne dernier pour la période 2014-2017, quelque 11 millions $ seront directement injectés dans le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Champlain, qui dessert l’Est ontarien de Cornwall jusqu’à Pembroke.

Semaine de relâche oblige, les députés d’Ottawa-Sud, John Fraser, Marie-France Lalonde (Ottawa-Orléans) et Yasir Naqvi (Ottawa-Centre) avaient choisi, lundi 16 mars, le Centre de gestion du sevrage d’Ottawa, sur le chemin de Montréal, pour illustrer leur annonce.

Le temps de mettre en lumière que des 11 millions $, deux seront directement alloués pour l’année 2014-2015. Le reste du montant se répartira à raison de 4,5 millions $ pour les deux années suivantes.

Conformément à la Stratégie globale mise en place par le gouvernement en 2011, le RLISS de Champlain continuera une approche centrée sur les services «prioritaires» dans les communautés. Quelque 21 cas de maladie identifiés se partageront la somme de 2 millions $ au cours de la première année. Le tout dans les hôpitaux de la région ainsi que les centres d’aide à l’instar de la Maison Fraternité ou encore l’Armée du Salut.

Desservant plus d’un million de résidents, l’équivalent de quasiment 10% de la population globale de l’Ontario, le RLISS de Champlain comporte des particularités, d’après sa chef de direction, Chantale LeClerc. «Nous avons dans ce secteur beaucoup de francophones, mais aussi beaucoup d’autochtones, sans compter une grande population rurale. Nous devons donc avoir une approche différente.»

Chiffres à l’appui, la responsable explique que plus de 200 000 résidents du secteur du RLISS de Champlain seraient en proie à des problèmes de dépendance ou de santé mentale.

Le gouvernement continue d’affirmer qu’il aura augmenté de 176 millions $ son aide aux dépendances et à la santé mentale en 2017, le tout sur la période s’échelonnant depuis 2011.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org