#Ontario

Christine Elliott nommée Ombudsman de la santé à Queen’s Park

L'ancienne députée progressiste-conservatrice Christine Elliott. François Pierre Dufault

TORONTO – L’ancienne députée progressiste-conservatrice Christine Elliott reviendra à l’Assemblée législative de l’Ontario, mais en tant que première Ombudsman de la santé de la province.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Dans son nouveau rôle, Mme Elliott traitera les plaintes des patients des hôpitaux et des bénéficiaires des soins à domicile et des soins de longue durée qui n’auront pas pu être résolues au moyen des mécanismes de plaintes existants dans le système de santé ontarien.

L’entrée en poste de la nouvelle Ombudsman de la santé est prévue pour le 1er juillet 2016.

«Je suis (…) heureuse de pouvoir continuer à servir la population ontarienne dans ce nouveau rôle. S’assurer qu’au sein du système de santé de l’Ontario les patients auront désormais une voix renforcée constitue une responsabilité que j’ai hâte d’endosser», a déclaré Mme Elliott dans un communiqué du gouvernement, jeudi 10 décembre.

Pourtant, Christine Elliott semblait avoir fait un trait définitif sur la chose publique lorsqu’elle a annoncé, fin août, sa démission à titre de députée provinciale de Whitby-Oshawa. L’ex-élue venait alors de connaître une séquence difficile sur le plan personnel et professionnel, avec le décès subit de son conjoint, l’ancien ministre conservateur fédéral Jim Flaherty, et sa défaite dans la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario.

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne, qui a souvent été la cible des critiques de Mme Elliott, en particulier sur des questions de santé, dit avoir arrêté son choix sur l’ancienne élue de Whitby-Oshawa après «un rigoureux processus de recrutement» et parmi près de 400 candidatures.

«La sensibilisation de Christine Elliott aux personnes vulnérables, sa connaissance poussée du système de santé et son engagement envers l’amélioration de cette province en font le choix parfait comme premier ombudsman des patients de l’Ontario», a fait savoir par communiqué le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée.

 

Soutien aux personnes vulnérables

En 2012, Christine Elliott a cofondé avec Jim Flaherty le centre Abilities, qui vient en aide aux personnes handicapées dans la région de Durham.

La chef néo-démocrate Andrea Horwath a salué la nomination de la nouvelle surveillante du système de santé de l’Ontario et a souhaité établir avec elle «une bonne relation de travail» bien que les deux femmes aient eu dans le passé «des perspectives différentes sur le fonctionnement du système de santé».

La nomination de Mme Elliott, unilingue anglophone, confirme par ailleurs que le bilinguisme du nouvel Ombusdman de la santé n’a pas pesé lourd dans la balance du gouvernement, comme l’aurait souhaité l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario.

La première ministre Kathleen Wynne doit déclencher, début janvier, une élection partielle dans Whitby-Oshawa pour combler le siège laissé vacant par Christine Elliott. Deux élus régionaux, Elizabeth Roy et Lorne Coe, croiseront le fer pour les clans libéral et progressiste-conservateur, respectivement. Les néo-démocrates seront représentés par l’avocate du milieu syndical Niki Lundquist.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org