#Ontario

Chefferie PC: Brown revendique la première place

Le député fédéral Patrick Brown tentera de prendre les rênes du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. (Photo: Courtoisie, campagne de Patrick Brown)

TORONTO – Patrick Brown pourrait bien s’être emparé de la pole position dans la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario. Le député fédéral de Barrie, jusqu’ici perçu comme un outsider, dit avoir recruté 40 410 nouveaux membres qui pourront voter lors du congrès d’investiture du prochain chef de sa formation, début mai.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

M. Brown aurait à lui seul recruté quatre fois plus de membres que n’en comptait le Parti PC lors des élections du 12 juin 2014.

«Je suis honoré par le soutien des dizaines de milliers d’Ontariens qui ont acheté une carte de membre de notre campagne», a déclaré le nouveau favori à la chefferie dans un communiqué, le samedi 28 février.

Seuls les adhérents au Parti PC avant la fin février pourront voter pour le prochain chef de la formation, qui sera connu le 9 mai.

Il faut dire que Patrick Brown a courtisé tous azimuts. Il a ouvert un bureau de campagne à Brampton, où il a rallié le vote sikh. Il a aussi ouvert boutique à Scarborough, un des foyers de la Ford Nation à Toronto. Son conseiller spécial, le député Jack MacLaren, lui a amené le vote libertarien des Landowners de l’est de la province. Et sa proche collaboratrice Roxane Villeneuve-Robertson, le vote francophone.

L’élu de Barrie est toutefois le seul candidat à la chefferie PC à ne pas avoir de siège à Queen’s Park. S’il est élu chef, il lui faudra donc briguer une élection partielle.

Loin devant Elliott

Christine Elliott, jusque-là favorite, aurait recruté environ 13 000 nouveaux membres, selon une source au sein du Parti PC citée par La Presse Canadienne.

«Les cartes de membres que nous avons vendues (…) sont une preuve que notre campagne a un grand momentum», a déclaré Mme Elliott sans toutefois s’avancer sur le nombre de membres qu’elle a recrutés, le 28 février. «J’ai amassé (…) deux fois plus d’argent que tous les autres candidats», s’est-elle contentée d’ajouter.

L’élue de Whitby-Oshawa demeure néanmoins la favorite de l’establishment du parti.

Troisième candidat, Monte McNaughton, un élu controversé de la région de London, aurait pour sa part vendu 6000 nouvelles adhésions au Parti PC, toujours selon les chiffres de La Presse Canadienne.

M. McNaughton a eu mauvaise presse récemment pour un commentaire jugé homophobe à l’endroit de la première ministre Kathleen Wynne – qui est ouvertement lesbienne – au moment du dévoilement d’un nouveau curriculum d’éducation sexuelle.

L’exécutif du Parti PC doit produire une liste officielle des membres éligibles au vote sur la chefferie d’ici le 3 avril, soit un mois avant le congrès d’investiture du prochain leader.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org