#Canada, #Francophonie

Célébrations du 400e: le fédéral s’aligne

La statue de l'explorateur français Samuel de Champlain sur la pointe Nepean, à Ottawa. (Photo: Archives, TFO)

OTTAWA – Le gouvernement fédéral met à son tour la main à la pâte pour les célébrations des 400 ans de présence française en Ontario.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Le ministère du Patrimoine canadien a annoncé une enveloppe de 1,4 million $ pour l’aménagement d’un parc commémoratif à Penetanguishene, où l’explorateur Samuel de Champlain a passé du temps en 1615 après avoir exploré l’Outaouais, la région du Nipissing et la baie Georgienne.

Un montant dès lors identique à celui dévoilé par le gouvernement libéral de l’Ontario pour le même projet, l’année dernière.

«Le français et l’anglais sont au cœur de notre histoire, de notre identité et de notre avenir», a fait savoir le bureau de Shellly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. «Ils font partie de ce qui nous unit et de ce qui nous permet de vivre ensemble, d’une manière prospère. Ce projet illustre à merveille cette vision et ces valeurs.»

Reste que les troupes de Kathleen Wynne n’ont pas encore développé l’intégralité du montant de 5,9 millions $ promis de longue date. Pour le moment, seuls les 1,4 million $ du parc et un montant semblable consacré aux activités communautaires ont été mis sur la table.

D’autres annonces pour le 400e devraient avoir lieu «prochainement», continue d’affirmer le bureau de Mme Meilleur.

La somme avancée par le gouvernement fédéral reste tout de même inférieure à des événements du même genre. Selon les chiffres de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), le gouvernement fédéral avait débloqué 40 millions$ pour les célébrations du 400e anniversaire de Québec en 2008, et 20 millions$ en 2004 dans le cadre du 400e anniversaire de l’Acadie.

«Il est possible qu’il y ait d’autres annonces, si c’est le cas, elles seront communiquées en temps opportun», a réagi très brièvement les communications du ministère du Patrimoine canadien en guise de précision.

À noter que Mme Glover n’était pas disponible pour une entrevue complémentaire.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org