#Ontario

Budget: l’équilibre des finances et des investissements en santé

Le ministre des Finances de l'Ontario, Charles Sousa. Crédit image: Sébastien Pierroz

TORONTO – Après près de dix ans, le gouvernement ontarien présente un budget équilibré, permettant ainsi à la province d’injecter 7 milliards de dollars en santé et de se réserver une enveloppe budgétaire de 6,5 milliards sur trois ans dans le domaine de l’éducation.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

En plus de l’équilibre budgétaire, les libéraux de Kathleen Wynne annoncent la création d’un programme d’Assurance-santé Plus, pour offrir gratuitement les médicaments d’ordonnance à toute personne de 24 ans et moins.

La mesure entrera en vigueur à compter de janvier 2018 et devrait se chiffrer à 465 millions de dollars, selon les estimations gouvernementales.

Cette mesure permettra d’élargir la couverture déjà offerte en Ontario aux résidents de 65 ans et plus, aux personnes à faible revenu et aux résidents de foyers de soin de longue durée.

Dans le domaine de la santé, l’Ontario annonce des investissements de 11,5 milliards dollars au cours des trois prochaines années, dont 7 milliards de dollars uniquement pour cette année.

Dans cette somme, le gouvernement indique que 1,3 milliard de dollars sera alloué pour réduire les temps d’attente dans les hôpitaux de la province, notamment en améliorant l’accès pour des opérations aux hanches et aux genoux.

L’Ontario s’engage également à améliorer les infrastructures hospitalières à travers la province, dont cinq nouveaux projets hospitaliers à Niagara Sud, Windsor, Hamilton, Mississauga et Weeneebayko.

En tout, une somme de 518 millions de dollars sera d’ailleurs réservée uniquement pour augmenter le budget de tous les hôpitaux de la province. En fait, chaque établissement verra son financement augmenter au minimum de 2 %.

Dans ce premier budget équilibré depuis dix ans, le gouvernement ontarien s’engage à élargir les programmes de soins à domicile et en milieu communautaire, notamment les soins infirmiers à domicile avec une somme 250 millions de dollars de plus cette année.

 

Des fonds en éducation

L’éducation n’est pas en reste dans ce budget et le gouvernement ontarien annonce des investissements additionnels de 6,4 milliards de dollars sur trois ans pour aider les jeunes de la maternelle jusqu’au postsecondaire.

Quelque 190 millions de dollars sur trois ans seront alloués pour créer de nouvelles occasions d’apprentissage en créant plus d’opportunités de stage en milieu de travail.

Une somme de 21 millions de dollars sera aussi offerte sur trois ans pour soutenir le Programme de formation relais de la province, venant en aide à la formation de nouveaux arrivants.

Pour les étudiants, le gouvernement s’engage à réformer le Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO) pour faire passer le seuil salarial de remboursement de la portion provinciale du prêt à 35 000 $ au lieu de 25 000 $.

Dans ce budget, l’Ontario s’engage à investir 16 milliards de dollars sur dix ans pour la construction et l’amélioration des écoles de la province. Parmi les plans du gouvernement: investir entre autres dans l’agrandissement de l’école secondaire catholique Saint-Jean-de-Brébeuf, à Hamilton, et la construction d’une nouvelle école élémentaire à Toronto.

 

La continuité en infrastructure

En 2014-2015, l’Ontario avait annoncé un plan de 190 milliards de dollars sur 13 ans pour améliorer les infrastructures de la province. Dans ce budget, le gouvernement entend poursuivre sur sa lancée, alors qu’une enveloppe de 156 milliards de dollars reste encore à dépenser.

De cette somme, le gouvernement prévoit toujours investir 84 milliards de dollars dans le domaine du transport en commun sur une période de dix ans et entend injecter 21,3 milliards de dollars dans le système du GO Train, dans la grande région de Toronto.

Le gouvernement indique être prêt à mettre près d’un milliard de dollars dans la deuxième phase du projet de train léger à Ottawa et à faire passer à 25 millions de dollars le financement accordé à 19 municipalités pour raccorder les petites municipalités aux routes principales de la province.

 

Un budget à saveur électoraliste, selon un économiste

Pour Nicolas-Guillaume Martineau, économiste au Collège universitaire Glendon, le budget 2017-2018 est sans saveur et ne fait que mettre la table pour la prochaine élection.

«C’est un budget qui est quasiment pré-électoral dans le sens où il n’y a pas de risques qui sont pris et qu’il y a des mesures qui sont appelées à plaire à la plupart des gens. Mais d’un autre côté, il n’y a rien de très mémorable», a-t-il expliqué au micro de #ONfr.

Selon lui, les dépenses en santé du gouvernement dans ce budget peuvent aider à court terme, mais ne sont toujours pas viables à long terme.

«À mon avis, c’est suffisant pour assurer les soins dans l’état actuel, mais si on veut assurer de meilleurs services aux citoyens, on n’a pas de marge de manœuvre. À long terme, ça reste un problème qui n’a pas été résolu», a-t-il insisté.

M. Martineau ajoute ne pas voir de mesures allant réellement au-delà du cycle électoral pour assurer l’équilibre budgétaire et indique qu’en misant sur la croissance des dépenses, le gouvernement prend un risque.

 

Quelques mesures en bref

  • Un crédit d’impôt pour le transport en commun pour les gens de 65 ans qui entrera en vigueur au cours de la prochaine année.
  • 200 millions de dollars investis dans le domaine de la petite enfance pour augmenter le nombre de places en garderie.
  • 4 millions de dollars pour un projet pilote en cybersécurtié pour les entreprises de la province.
  • Près de 50 millions de dollars sur trois ans pour améliorer l’empreinte de l’Ontario sur les marchés internationaux.
  • Des mesures pour s’attaquer à la crise immobilière qui frappe la grande région de Toronto, dont l’imposition d’une taxe de 15 % pour les acheteurs étrangers.
  • 100 millions de dollars sur trois ans pour améliorer les services pour les proches aidants.
Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72