#Ontario

Autisme: plus d’actions réclamées au gouvernement

Les manifestants étaient présents vers midi devant les bureaux du ministère de l'Éducation. Crédit photo: Jean-François Morissette

TORONTO – Une vingtaine de membres de la Coalition ontarienne pour l’autisme (COA) ont manifesté, le mardi 29 novembre, devant les bureaux du ministère de l’Éducation pour réclamer plus d’actions dans les salles de classe pour les jeunes atteints de troubles du spectre de l’autisme.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

En mars dernier, le gouvernement de l’Ontario avait annoncé des investissements de plus de 330 millions de dollars sur cinq ans pour changer du tout au tout la stratégie de la province en matière d’autisme. Avec des sommes substantielles injectées dans le système, l’Ontario avait indiqué son souhait de vouloir réduire de moitié les temps d’attente pour obtenir des services d’aide et servir plus de familles.

La COA croit qu’il faudrait appliquer à la grandeur de la province une méthode d’enseignement nommée Analyse du comportement appliquée (ACA) pour les jeunes atteints d’autisme.

L’ACA est une technique qui utilise des principes scientifiques de l’apprentissage et du comportement pour établir un répertoire utile de comportements et réduire ceux qui posent problème. Pour plusieurs organismes de défense des jeunes atteints d’autisme, l’utilisation de cette technique est primordiale pour l’enseignement des jeunes.

Selon Laura Kirby-McIntosh, vice-présidente de la COA et mère de deux enfants atteints de trouble du spectre de l’autisme, il était important de venir manifester mardi pour entamer un dialogue avec la ministre de l’Éducation, Mitzie Hunter.

«Nous voulons commencer une conversation avec la ministre pour améliorer les services pour les élèves autistes dans les écoles», explique-t-elle en entrevue à #ONfr.

«Il y a beaucoup de problèmes et il y a beaucoup de choses que l’on peut faire», ajoute Laura Kirby-McIntosh.

En 2007, le ministère a lancé une politique dans le but d’aider les conseils scolaires à utiliser ACA comme approche pédagogique dans l’enseignement aux nombreux élèves atteints de troubles du spectre autistique dans la province.

Toutefois, la vice-présidente de la COA avance que cette politique n’est pas appliquée dans toutes les écoles de la province et que la plupart du temps, les enseignants n’ayant pas les ressources nécessaires pour utiliser pleinement la méthode de l’ACA. Mme Kirby-McIntosh demande à la ministre Hunter de s’assurer que les services et les ressources offerts aux familles soient les mêmes partout en Ontario et que davantage de ressources soient allouées pour soutenir les enseignants.

 

Encore du chemin à faire

Malgré les sommes importantes investies par le gouvernement récemment, Laura Kirby-McIntosh croit qu’il y a encore du chemin à faire.

«Le gouvernement travaille en silo et on a investi beaucoup d’argent pour les services à la petite enfance, mais dans le système scolaire, c’est complètement différent. Nous voulons que le gouvernement travaille ensemble et facilite la transition de l’enfance à l’école le mieux possible.»

La COA affirme que des postes d’assistants en enseignement, soutien jugé primordial dans les salles de classe pour les élèves atteints d’autisme, ont été supprimés, ce qui nuit grandement à l’éducation de ces jeunes.

 

La ministre se fait rassurante

La ministre de l’Éducation de l’Ontario, Mitzie Hunter, a voulu se montrer rassurante auprès des parents inquiets.

«C’est une priorité pour notre gouvernement de s’assurer que les élèves reçoivent le support en classe dont ils ont besoin», a-t-elle expliqué à la sortie de la période de questions à Queen’s Park.

«Nous continuons d’investir en support aux besoins en éducation spéciale. Ça permet à nos conseils scolaires locaux de développer des programmes pour aider les enfants à besoins spéciaux.» – Mitzie Hunter

La ministre Hunter a nié que des postes d’assistants en enseignement avaient été supprimés au cours des dernières années.

«Ce n’est pas le cas, nous avons continué d’investir en éducation pour les enfants à besoin spéciaux dans la province et plus particulièrement pour les jeunes atteints d’autisme», a-t-elle assuré.

Celle qui est également députée de Scarborough-Guildwood affirme que les enseignants reçoivent suffisamment de formations en ACA et même que plusieurs milliers d’entre eux ont déjà été formés pour utiliser cette technique.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72