#Ontario

Autisme: l’Ontario fait un pas en arrière

Les libéraux à Queen’s Park ont annoncé 333 millions $ sur cinq ans pour réduire les temps d’attente pour des services d’aide aux enfants touchés par un trouble du spectre de l’autisme. Pixabay

TORONTO – L’Ontario fait un pas en arrière et permet aux enfants autistes âgés de plus de cinq ans de continuer à suivre un traitement d’intervention comportementale intensive (ICI) un peu plus longtemps avant de se rabattre sur un traitement moins intensif.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne cède finalement aux pressions de centaines de parents qui ont exprimé plusieurs fois à Queen’s Park leur mécontentement à la suite de changements aux programmes d’aide aux enfants autistes.

Le nouveau ministre des Services à l’enfance, Michael Coteau, a annoncé, mardi 28 juin, un investissement supplémentaire de 200 millions $ pour permettre à des enfants autistes qui étaient sur une liste d’attente pour un traitement d’ICI et pour lesquels une «fenêtre d’efficacité biologique» était sur le point de se refermer, d’avoir accès au traitement intensif.

«Nous savons que les parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants», a déclaré M. Coteau. «J’ai entendu des parents et des militants dire que nous devions mieux soutenir leurs enfants. Si les principes fondamentaux du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme demeurent identiques, je suis heureux d’annoncer aujourd’hui une transition plus fluide et plus rapide vers ce nouveau programme destiné aux enfants autistes.»

Plusieurs organismes qui soutiennent les familles d’enfants autistes, comme l’Ontario Autism Coalition, ont exprimé leur soulagement à la suite de l’annonce de Queen’s Park, le 28 juin.

 

Réduire les temps d’attente

Dans son plus récent budget, le clan Wynne avait annoncé un investissement de 333 millions $ sur cinq ans pour réduire les temps d’attente pour des services d’aide aux enfants touchés par un trouble du spectre de l’autisme. Cet investissement s’accompagnait toutefois d’un changement majeur au programme d’ICI, le seul ayant amélioré de manière quantifiée le développement d’enfants autistes.

Pendant la transition vers le nouveau programme, certaines familles auraient pu obtenir une subvention de 8000$ pour «acquérir immédiatement des services ou soutiens communautaires».
C’était toutefois peu d’argent aux yeux d’un grand nombre de parents d’enfants autistes qui souhaitaient poursuivre des traitements privés d’ICI, ceux-ci coûtant facilement plus de 5000$ par mois.

La chef néo-démocrate Andrea Horwath, dont le parti a soutenu les parents mécontents, s’est réjouie de la décision du gouvernement de continuer à financer les traitements d’ICI pour les enfants autistes sur une liste d’attente. «Les parents et les enfants de l’Ontario vivant avec l’autisme se sont levés pour se battre pour les services dont ils ont besoin, et c’est aujourd’hui une victoire pour ces familles», a-t-elle réagi.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org