#Ontario

Les libéraux annoncent un rabais sur l’électricité… et la fin d’un autre

TORONTO – Les libéraux à Queen’s Park promettent de supprimer la redevance de liquidation de la dette de l’ancienne société d’État provinciale Hydro Ontario sur les factures d’électricité des clients résidentiels, après le 31 décembre 2015.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Le hic, c’est qu’un tel rabais, d’environ 67$ par année, ne ferait pas baisser les factures d’électricité puisqu’il coïnciderait avec l’abolition de la Prestation ontarienne pour l’énergie propre qui, elle, équivaut à une économie moyenne de 200$ par année.

La plupart des Ontariens y perdraient donc au change.

Le gouvernement s’affairerait toutefois à mettre sur un pied un programme de rabais des tarifs d’électricité pour les ménages à faible revenu, a fait savoir Bob Chiarelli, ministre de l’Énergie. Ce programme offrirait aux moins nantis un rabais semblable à celui de l’actuelle Prestation ontarienne pour l’énergie propre, a-t-il précisé.

«Nous aidons la population ontarienne à assumer les coûts de l’investissement dans un réseau d’électricité plus propre et plus fiable. Nous faisons notre part pour aider les familles à moins se soucier de leurs factures d’électricité», a déclaré M. Chiarelli, lors d’un point de presse à Toronto, le mercredi 23 avril.

Les entreprises, elles, finiraient de payer leur redevance de liquidation de la dette d’Hydro Ontario seulement à la fin de 2018, soit trois ans plus tard que les clients résidentiels.

L’Ontario impose une surtaxe de 0,7₵ le kilowattheure sur les tarifs d’électricité depuis un peu plus d’une décennie, afin de rembourser une partie de ses emprunts pour des installations de production et de distribution d’électricité. Bien qu’Hydro Ontario n’existe plus, d’autres sociétés d’État provinciales – notamment l’Ontario Power Generation et Hydro One – continuent d’exploiter ces installations.

La dette d’Hydro Ontario avoisinerait les 4 milliards $, selon M. Chiarelli.

Dette déjà remboursée?

Or, de l’avis de l’opposition progressiste-conservatrice à Queen’s Park, la dette d’Hydro Ontario serait déjà remboursée depuis quelques années mais le gouvernement continuerait tout de même d’empocher la redevance. Les troupes de Tim Hudak accusent le clan libéral d’annoncer un rabais à la veille d’une possible campagne électorale dans l’espoir, disent-elles, de faire oublier la hausse importante des tarifs d’électricité au cours des cinq dernières années.

«Bob Chiarelli dit que la redevance (de liquidation) d’une dette déjà remboursée sera abolie pour certains (consommateurs) en 2016. C’est ce qu’on appelle du répit», a ironisé Randall Denley, candidat progressiste-conservateur à Ottawa, sur son compte Twitter.

Du côté du Nouveau Parti démocratique, on reproche au gouvernement d’en faire trop peu pour réduire les tarifs d’électricité.

«Les libéraux maintiennent leurs politiques de privatisation et des salaires élevés pour les hauts dirigeants dans le secteur de l’énergie. C’est ce qui fait augmenter les tarifs. Ce petit montant (la suppression de la redevance) qu’on veut redonner aux contribuables ne règlera rien», a pesté Peter Tabuns, député néo-démocrate à Toronto.

Rappelons que la Prestation ontarienne pour l’énergie propre avait vu le jour, justement, pour amortir la plus récente hausse des tarifs d’électricité.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org